Restez un consommateur averti et profitez de nos avantages abonnés
Pourquoi pas
Non merci
Panier
x
Le panier est vide

Natation hivernale: des risques à ne pas négliger

La baignade dans l’eau glacée compte de nombreux adeptes. Cette activité est considérée comme particulièrement saine. La pratique brève et régulière de la natation hivernale stimule, certes, la circulation sanguine, explique Thomas Walser, médecin-conseil pour Ma Santé. «On se sent plus réveillé, plus en forme et on dort mieux», relève-t-il. Par contre, des études n’ont montré aucun avantage pour le système immunitaire.

Les effets positifs sur la santé ne se seraient pas propres à l’eau froide, mais liés à l’exercice physique de façon générale. Par ailleurs, nager dans l’eau glacée n’est pas exempt de risques. Cela peut même être dangereux pour les nageurs inexpérimentés. Toute personne souhaitant effectuer une activité en conditions extrêmes devrait, au préalable, se faire examiner par un médecin. Pour ceux qui veulent se lancer, sachez que la régularité paie! L’idéal est de continuer de nager une fois l’été terminé afin d’habituer son corps progressivement au changement de température. La prudence s’impose sur le temps passé dans l’eau froide. La règle d’or est la suivante: en minutes, la durée ne doit en aucun cas dépasser la température de l’eau.

ag/ab