Restez un consommateur averti et profitez de nos avantages abonnés
Pourquoi pas
Non merci
Panier
x
Le panier est vide

Une garantie... pas garantie

Deux ans après l’achat d’un VW T-Roc, Jean-Marc Trost a la mauvaise surprise de voir son embrayage partir en fumée, alors que son compteur n’affiche que 35 000 km. Notre lecteur de Cugy (VD) se console en se rappelant qu’il bénéficie d’une garantie constructeur de quatre ans, soit jusqu’en 2022. Il se tourne vers un garagiste pour effectuer la réparation. Lors de sa venue, on lui explique que l’embrayage est considéré comme une «pièce d’usure», ce qui exclut l’élément de la garantie. Interloqué, le client souhaite consulter le document spécifiant ce point. Malgré ses demandes répétées, le justificatif reste introuvable. «J’ai été obligé d’accepter un devis de 3000 fr. pour la réparation, car nous ne pouvions pas nous passer de ce véhicule», s’indigne notre lecteur.

Contacté, le Service après-vente de Volkswagen confirme que «cette pratique est courante. L’usure naturelle est exclue de la garantie dès lors qu’elle n’est pas imputable à des défauts de matériaux ou de fabrication». Pour Volkswagen, «les pièces d’usure désignent les composants qui s’usent plus vite que le véhicule lui-même». Seul réconfort pour les consommateurs: le moteur ou la boîte de vitesse ne sont pas concernés.

gj