Restez un consommateur averti et profitez de nos avantages abonnés
Pourquoi pas
Non merci
Panier
x
Le panier est vide

Embouteillage aux examens de conduite

Pas de place pour passer son permis de voiture avant la fin d’août… Une nouvelle qui a de quoi angoisser les jeunes automobilistes dont le permis provisoire arrive à échéance. La situation est exceptionnellement tendue à Genève, où les délais sont de quatre à cinq mois au lieu des six semaines habituelles. Mais toute la Suisse affronte un engorgement.

En cause: le Covid-19 qui a fait annuler de nombreux examens en 2020. Mais aussi des nouveautés légales sur les permis moto et voiture en 2021, qui provoquent une surcharge des demandes d’examens.

«Nous nous attendons à une ruée vers les examens de conduite», avertit Michael Gehrken, président de l’Association suisse des moniteurs de conduite. Car le passage à la phase d’apprentissage d’un an a incité les jeunes, nés en 2001 et 2002, à demander un permis d’apprenti l’année dernière. De plus, depuis janvier, les jeunes nés en 2003 pourront apprendre à conduire dès l’âge de 17 ans.

Gare aux délais, donc. Mieux vaut réserver sa date d’examen bien à l’avance. A Genève, certaines auto-écoles conseillent de fixer un créneau sans attendre d’être fin prêt.

Conscients du problème, les cantons accordent parfois des prolongations du permis d’apprentissage, en concertation avec les moniteurs. A Genève, le directeur général de l’Office cantonal des voitures (OCV), Didier Leibzig, assure que tout est fait pour résorber ces délais et que ses services trouveront des solutions pour «prioriser les candidats qui approchent d’une fin de validité du permis d’élève».

ld