Restez un consommateur averti et profitez de nos avantages abonnés
Pourquoi pas
Non merci
Panier
x
Le panier est vide

Pratique stricte mais courante

Jean-Michel Gunz se rend régulièrement au centre commercial Les Moulins à Lutry (VD). Le 11 septembre 2020, il range ses courses et s’apprête à introduire le ticket de parking pour sortir, lorsqu’il réalise que ce dernier est introuvable. Il fouille sa voiture de fond en comble, mais ses recherches restent vaines. «Je n’ai donc pas eu d’autre choix que de payer un nouveau ticket», regrette notre lecteur de La Conversion (VD). 20 fr. investis à tort, puisqu’à peine sorti du parking, il constate que le ticket initial était bien dans l’habitacle.

Jean-Michel Gunz souhaite se faire rembourser et contacte Wincasa, prestataire immobilier qui gère le parking en question. La société refuse d’entrer en matière. Elle confirme que «le tarif applicable pour un ticket perdu est de 20 fr.» et qu’il s’agit d’une «pratique générale à tous les parkings et non pas exclusive au Centre Les Moulins». Notre lecteur insiste, invoquant le fait qu’il ne s’agit pas d’un «ticket perdu», mais d’un «ticket retrouvé juste après avoir payé» la somme litigieuse. Son argumentation reste lettre morte.

Interpellée par nos soins, Wincasa explique que le parking Les Moulins est fréquenté par des utilisateurs qui ne sont pas toujours clients du centre commercial alors qu’il s’agit de sa fonction principale. Pour limiter les abus, notamment en matière de stationnement «longue durée», leur politique en matière de taxe pour ticket perdu se doit donc d’être stricte. Après ré-examen de la situation, Wincasa reconnaît toutefois que notre lecteur est un client régulier et «pour cette raison et à titre tout à fait exceptionnel» accepte de lui rembourser le montant litigieux.

sh