Restez un consommateur averti et profitez de nos avantages abonnés
Pourquoi pas
Non merci
Panier
x
Le panier est vide

Pistés de l’écran à la boîte aux lettres

Toute personne naviguant sur internet peut être identifiée et pistée jusqu’à son domicile. Des internautes l’ont expérimenté à leurs dépens et à des fins publicitaires, comme le démontre une enquête de notre partenaire alémanique K-Tipp.

Tout est parti d’une campagne publicitaire de Denner: une vidéo pour des légumes frais diffusée sur des portails internet suisses, tels que Blick.ch, Zattoo.ch ou Bluewin.ch. Des personnes ayant visionné la vidéo se sont très vite vu adresser une carte postale à leur domicile, offrant une réduction chez Denner sur les fruits et les légumes. Cela sans avoir rempli de formulaire pour accepter qu’on utilise leurs informations personnelles.

L’agence de publicité zurichoise Converto est parvenue à récupérer leurs identifiants grâce à des outils de surveillance (tracking tools). Il s’agit par exemple des cookies que les sites utilisent pour pister les visiteurs et qui permettent de relever l’adresse IP de l’appareil. Converto a ensuite croisé ces informations avec la base de données de La Poste, qui compte plus de 4 millions de personnes enregistrées en Suisse. Selon l’agence, La Poste a identifié 225 000 internautes avec leur nom et leur adresse, parmi lesquels 168 700 personnes vivant à moins de cinq kilomètres d’un magasin Denner. Sur ce nombre, 23 000 personnes ont reçu la fameuse carte postale. Un service facturé 90 000 francs pour 200 000 adresses par La Poste, laquelle affirme qu’il s’agit d’un moyen légal. En effet, 90% des personnes qui déménagent donneraient leur accord pour que l’entreprise transmette leur nouvelle adresse à des tiers.

Une vision que ne partage pas le Préposé fédéral à la protection des données et à la transparence (PFPDT). Son attaché de presse, Hugo Wyler, juge que «toute personne regardant des vidéos publicitaires devrait être informée que ses données seront collectées et utilisées». Le PFPDT a pris contact avec La Poste pour faire la lumière sur le traitement de ces données.

Pour empêcher les abus, il est possible de contacter La Poste par lettre recommandée* et de lui interdire de traiter ou de transmettre son adresse à des fins publicitaires. Les internautes peuvent également veiller aux cookies autorisés par les sites qu’ils visitent et utiliser un VPN ou des fenêtres de navigation privée, proposées par Firefox, Safari, Chrome, Opera, etc.

dc / mm / ld

* Poste CH SA, Contact Center Poste,
Wankdorfallee 4, 3030 Berne