Restez un consommateur averti et profitez de nos avantages abonnés
Pourquoi pas
Non merci
Panier
x
Le panier est vide

Le télétravail et le fisc

Comment tenir compte du semi-confinement dans la déclaration d’impôt? Les réponses varient selon les cantons. Dans ceux de Fribourg et du Valais, 2020 est une année «normale»: pas de différence pour les frais de transport et repas à l’extérieur, même si on n’a pas bougé. Idem à Neuchâtel pour le semi-confinement de mars à juin. Si on a télétravaillé toute l’année, une déduction forfaitaire de 10% du salaire net avec un plafond de 4000 fr. sera appliquée. Vaud et Genève demandent aux employeurs de mentionner les jours en télétravail dans le certificat de salaire. Si ce n’est pas le cas, les salariés les indiqueront eux-mêmes pour adapter les déductions en proportion. Dans le Jura, on peut défalquer les frais effectifs liés à l’usage de la voiture pour la première vague, mais seules les personnes vulnérables peuvent le faire pour toute l’année. Le canton de Berne permet de déduire, en sus des frais kilométriques, l’abonnement annuel de bus ou de train. Aucun canton n’accorde, en revanche, de déduction pour le bureau installé à la cuisine: seule une pièce spécialement aménagée peut, à la rigueur, être signalée. Quant aux achats de matériel informatique, ils sont, en principe, compris dans le forfait des frais professionnels.

chr