Restez un consommateur averti et profitez de nos avantages abonnés
Pourquoi pas
Non merci
Panier
x
Le panier est vide

Risque non calculé

Martin Reeve était un client satisfait de la Banque Migros depuis près d’une vingtaine d’années. Jusqu’à ce qu’il ne puisse plus valider ses paiements depuis son iPhone. Notre lecteur de Vevey (VD) reçoit, ce printemps, un message d’erreur sur son téléphone. La hotline l’informe que le système d’exploitation de son mobile doit être mis à jour. En effet, l’application de la Banque Migros sur l’App Store exige iOS 12 au moins pour fonctionner. Or, Martin Reeve possède un ancien modèle qui ne supporte pas de versions postérieures à iOS 10.

En quête de solution, notre lecteur se rend dans une succursale. La seule alternative proposée est l’utilisation d’un petit dispositif baptisé «Air+». Malgré sa demande, la banque refuse de lui offrir cet appareil à 30 fr. Très déçu, notre lecteur décide de mettre fin à son histoire d’amour avec la Banque Migros: «Je ne pouvais pas accepter, par principe, qu’une banque qui se targue d’être favorable à l’environnement encourage l’obsolescence des appareils et démontre une absence totale de sens commercial», regrette Martin Reeve. Interpellée, la Banque Migros réplique que la sécurité de l’e-banking ne peut pas être garantie sur un système d’exploitation antérieur à iOS 12. En revanche, l’établissement ne commente pas l’absence de geste commercial envers un client qui lui était pourtant fidèle depuis belle lurette.