Restez un consommateur averti et profitez de nos avantages abonnés
Pourquoi pas
Non merci
Panier
x
Le panier est vide

À la bonne heure!

En 2013, Pierre Härtel achetait une Swatch à 80 fr. à Genève Aéroport. Après six années de bons et loyaux services, la tocante s’est mise à accuser un retard quotidien de cinq minutes. «Cela a suffi pour que je rate un train et arrive en retard à un rendez-vous», confie notre lecteur de Versoix (GE). S’ensuit changement de pile, resté sans effet, et un passage infructueux à la boutique Swatch qui affirme que l’entreprise ne s’occupe plus des montres dont la garantie est échue. Pierre Härtel décide finalement d’écrire au siège biennois du groupe pour faire réparer l’objet. Dix jours plus tard, il recevait un exemplaire neuf du même modèle, avec une garantie de deux ans!