Restez un consommateur averti et profitez de nos avantages abonnés
Pourquoi pas
Non merci
Panier
x
Le panier est vide

Meilleure protection dans les solariums

Dès le 1er juin, les solariums seront soumis à de nouvelles exigences légales (O-LNRIS) permettant, selon l’OFSP, de «limiter les risques pour la santé à un risque résiduel acceptable». Les exploitants devront notamment, à l’aide d’affiches, informer les clients sur les mesures permettant de réduire les dangers et prévenir les groupes à risque de ne pas utiliser les solariums. Ils auront aussi l’obligation de mettre à disposition des lunettes de protection, de fournir un programme d’exposition, et d’employer du personnel formé. En outre, seul un type d’appareils bien précis (UV3) sera autorisé dans les établissements en libre-service. Une vérification d’âge doit aussi bloquer l’accès aux mineurs, avec, toutefois, un délai d’application au 1er janvier 2022.

L’OFSP recommande aux groupes à risque, comme les personnes qui ne bronzent pas au soleil, d’éviter les solariums. Pour les autres, il convient d’attendre au moins 48 h entre les deux premières irradiations, de porter des lunettes de protection, et de protéger les zones sensibles (cicatrices, tatouages). Le même jour, on ne s’exposera pas au soleil, et l’on n’utilisera pas de cosmétiques, de crèmes pour le corps, etc. Consulter un médecin en cas d’effets inattendus. seb