Restez un consommateur averti et profitez de nos avantages abonnés
Pourquoi pas
Non merci
Panier
x
Le panier est vide

Chômage partiel (RHT)

coronavirus

«Mon employeur me propose de me mettre au chômage partiel. Suis-je obligé d’accepter?»

En raison de la situation de pandémie, plusieurs dizaines de milliers de salariés en Suisse seraient aujourd’hui au chômage partiel, c’est-à-dire au bénéfice d’indemnités pour la réduction de leur horaire de travail (RHT).

Cette mesure est prévue par la Loi fédérale sur l’assurance-chômage (LACI) et permet aux entreprises de palier à une baisse temporaire de leur activité, en renvoyant les collaborateurs à la maison et en leur payant à 80% de leur salaire pour les heures «chômées». Les procédures de demande et les conditions d’octroi ont été temporairement allégées, pour faciliter l’accès aux employeurs concernés.

Cette procédure est facultative, tant pour l’entreprise que pour ses collaborateurs. Ainsi, si votre employeur souhaite vous mettre au bénéfice des indemnités RHT, il doit avoir votre accord, que vous n’êtes pas obligé de donner. Mais attention: si vous refusez la mesure, il n’est pas exclu que votre patron vous licencie, faute d’avoir assez de travail à vous fournir ou de liquidités pour vous payer. Un licenciement prononcé pour motif économique n’est, pour l’heure, pas considéré comme abusif, même en cette période particulière.

Retrouvez ici notre dossier consacré au coronavirus.