Restez un consommateur averti et profitez de nos avantages abonnés
Pourquoi pas
Non merci
Panier
x
Le panier est vide

A qui profite le coronavirus? 

Covid-19 Depuis le début de l’épidémie, les mouvements de solidarité entre citoyens se sont multipliés, en particulier à l’égard des plus touchés par les mesures de confinement. Si beaucoup ont le coeur sur la main, d’autres n’hésitent malheureusement pas à profiter de la situation et de leurs concitoyens.

La crise du coronavirus semble avoir décuplé la créativité de certains. Rien que dans le cercle de notre permanence juridique, nous avons déjà eu vent d’un nombre croissant d’arnaques dont le dénominateur commun est - outre l’appât du gain - jouer sur la crainte de la contamination et de la pénurie en ces temps de crise sanitaire. Voici la liste malheureusement non exhaustive des pièges au corona répertoriés jusqu’à maintenant:

  • Travaux de désinfection de l’appartement, une mesure soi-disant mandatée par une source officielle et dont la finalité est de pénétrer chez les gens pour les voler
  • Vente d’articles de protection tels que masques et gel désinfectant à des prix prohibitifs ou défectueux
  • Vente de contrefaçons tels que masques, lotions désinfectantes, etc.
  • Arnaque du numéro surtaxé à appeler en urgence pour récupérer un colis/document en lien avec l’épidémie actuelle
  • Proposition d’aide pour faire les courses puis fuite avec l’argent
  • Faux tests de dépistage
  • Vente forcée de produits «miracle» visant à booster le système immunitaire, voire à guérir du Covid-19.
  • Mails d'une source soi-disant officielle (par exemple l'OFSP) visant à vous faire télécharger un logiciel malveillant.

Ce ne sont que quelques exemples de la capacité hors norme de l’être humain à profiter de ses semblables en temps de crise. Bien entendu, le mot d’ordre n’est pas de virer dans la paranoïa et de se méfier de tout le monde, mais de rester vigilant. A commencer par limiter les sources d’information (et oublier les conseils ou alertes relayées 60 000 fois sur Facebook sans qu’on puisse en identifier la source) et garder à l’esprit que les remèdes miracles n’existent pas.
A noter que l’Institut de lutte contre la criminalité économique (Ilce), une HEG reconnue, a mis sur pied une plateforme de communication visant à répertorier toutes les arnaques et fraudes en lien avec le Covid-19. Chacun est invité à annoncer les cas dont il serait victime ou témoin.
Kim Vallon

Retrouvez ici notre dossier consacré au coronavirus.