Restez un consommateur averti et profitez de nos avantages abonnés
Pourquoi pas
Non merci
Panier
x
Le panier est vide

De la fumée tertiaire plein le ciné

Des chercheurs de l’Université de Yale (USA) ont analysé l’air d’un cinéma allemand dans lequel le tabac est interdit depuis plus de 15 ans. Les résultats ont révélé la présence de 35 composés chimiques issus de la fumée de cigarette dont du benzène et du formaldéhyde cancérigènes. Ils s’échappent, sous forme de particules, des habits et du corps – cheveux, peau –, des accros à la nicotine qui viennent voir un film, exposant les spectateurs à l’équivalent d’une à dix cigarettes selon les substances. On appelle ceci «la fumée tertiaire». Le terme désigne les résidus toxiques qui se sont incrustés dans les murs et le mobilier des endroits où les gens ont fumé, et qui s’en libèrent, parfois pendant des années, ainsi que ceux qui, comme ici, sont transportés par les fumeurs dans des intérieurs où le tabac est interdit. «Cette contamination est un problème de santé publique important et mal compris», soulignent les auteurs. Ils ajoutent que la pollution pourrait être encore bien supérieure dans des environnements plus confinés que ce cinéma de 1300 m3, comme les bars, les bureaux, les transports publics et les voitures. Ma Santé a récemment consacré un article à ce problème: «Fumée tertiaire, l’invisible danger». seb