Restez un consommateur averti et profitez de nos avantages abonnés
Pourquoi pas
Non merci
Panier
x
Le panier est vide

Les ados qui se goinfrent le soir s’exposent au diabète

L’époque où l’on prenait traditionnellement son souper à 18h est révolue depuis belle lurette. Mais manger tardivement n’est pas sans risque, particulièrement pour les adolescents qui se goinfrent d’aliments caloriques après 21h. Selon les résultats d’une étude à long terme menée sur 226 personnes, cette habitude favorise la survenue d’une résistance persistante à l’insuline, relève le site medical-tribune.ch. En d’autres termes, explique la professeure Anette Buyken, de l’université de Paderborn (D), «les adolescents qui ingurgitent régulièrement de grandes quantités d’aliments ayant un indice glycémique (IG) élevé le soir augmentent leur risque de développer un diabète de type 2 à l’âge adulte». Il ne faut toutefois pas s’inquiéter pour les jeunes qui grignotent de temps à autre à ces heures-là. « Il ne s’agit pas ici de petites quantités, mais d’au moins 35% de l’apport énergétique quotidien», précise Anette Buyken.

Thomas Walzer, médecin-conseil de Ma Santé, suggère aux personnes qui mangent tardivement de ne plus rien avaler avant midi le lendemain. seb