Restez un consommateur averti et profitez de nos avantages abonnés
Pourquoi pas
Non merci
Panier
x
Le panier est vide

Bains d’Ovronnaz à sec

Les montants investis en bons de caisse de 1000 fr. auprès de la société Thermalp SA, à Ovronnaz, n’ont pas été restitués le 30 novembre 2019 comme le prévoit pourtant le contrat. Dans un courrier, le président Jean-Daniel Descartes s’explique: «Notre situation actuelle ne nous permet pas de vous rembourser pour le moment. (…) Nous vous proposons de reconduire votre prêt pour une nouvelle période de cinq ans à partir du 30.11.2019, voire de remettre des fonds supplémentaires. «Cette solution ne me convient pas», proteste ce lecteur qui a insisté, en vain, pour récupérer sa mise. «Nous sommes actuellement à la recherche de fonds et espérons rembourser nos créanciers à la fin de janvier», justifie le président. En 2017, un incendie avait ravagé le spa et les travaux entrepris ont coûté plus cher que le montant prévu par l’assurance. Les investisseurs lésés se consoleront en utilisant les entrées gratuites inclues s’ils prolongent leur prêt. Mais s’ils ne souhaitent pas rempiler, ils sont libres d’engager des poursuites pour tenter de récupérer leur dû. chr