Restez un consommateur averti et profitez de nos avantages abonnés
Pourquoi pas
Non merci
Panier
x
Le panier est vide

Contrat de travail à durée déterminée: période d'essai?

«Je viens d’être engagé pour une durée d’une année. Mon contrat prévoit un temps d’essai d’un mois. J’ai pourtant entendu dire qu’il n’y en avait pas dans les contrats de durée déterminée?

A vous de jouer:
Faites votre choix pour découvrir la bonne réponse et l'explication correspondante.

Perdu! votre réponse est fausse
Bravo! votre réponse est juste
86% des lecteurs ont trouvé la bonne réponse.

Certes, le temps d’essai n’est pas présumé dans un contrat de durée déterminée. Cela ne signifie toutefois pas qu’il n’est pas possible d’en prévoir un. Si un employeur souhaite que les rapports de travail commencent par un temps d’essai, il doit alors l’indiquer, de préférence par écrit, dans le contrat de travail. Dans tous les cas, la durée du temps d’essai ne peut pas être supérieure à trois mois (qu’il s’agisse d’un contrat de durée déterminée ou indéterminée).

Quelles sont les conséquences d’un temps d’essai dans un contrat de durée déterminée? En effet, un tel contrat ne peut en principe prendre fin qu’à l’échéance prévue, d’où le terme de contrat «de durée déterminée». Mais si un temps d’essai a été prévu, tant l’employeur que le travailleur peuvent, pendant cette période, résilier le contrat à tout moment, moyennant le préavis fixé dans le contrat. S’il est muet sur ce point, la loi prévoit un délai de sept jours. A préciser qu’il s’agit de sept jours de calendrier, et que c’est le moment de la réception de la lettre de résiliation qui fait foi pour déterminer quand commence à courir le délai de congé.

Kim Vallon