Restez un consommateur averti et profitez de nos avantages abonnés
Pourquoi pas
Non merci
Panier
x
Le panier est vide

L’arnaque des sacs biodégradables

Appelés à disparaître, les sacs plastique à usage unique sont peu à peu remplacés par des versions en papier ou en tissu, mais aussi par des sachets biodégradables, censés se désintégrer. Or, ces derniers ne remplissent pas leur promesse, comme l’a montré une étude britannique, parue le 29 avril dernier dans la revue Environmental Science and Technology. Pendant trois ans, les scientifiques de l’Université de Plymouth ont évalué la dégradation de quatre genres de sacs: en plastique conventionnel, biodégradables, oxobiodégradables et compostables. Ils les ont placés sous terre, laissés à l’air libre ou encore immergés dans de l’eau de mer. Résultat, aucun ne s’est décomposé entièrement. Certains étaient même encore parfaitement capables de supporter de lourdes charges. A terme, tous finiront bien par se dégrader. Mais avec quel impact sur la nature? Dans le doute, autant privilégier les modèles réutilisables, notamment ceux en tissu ou en jute.  sh