Restez un consommateur averti et profitez de nos avantages abonnés
Pourquoi pas
Non merci
Panier
x
Le panier est vide

Tout doit disparaître!

Les poursuites payées ne sont pas radiées d'office, mais cela pourrait changer. Le Conseil fédéral devra se prononcer suite au dépôt d'une motion

Début 2019, la loi sur la poursuite a subi un petit lifting destiné à faciliter la vie des personnes injustement poursuivies (voir cachez-moi ça et vite!). Mais malgré ces timides changements, le système est encore loin d’être équitable pour tout le monde. Il appartient toujours au poursuivi qui a payé sa dette de s’adresser à son créancier pour faire radier l’inscription le concernant.  Mais, par esprit de chicane ou par appât du gain, ce dernier ne daigne pas toujours le faire, ou réclame des frais supplémentaires pour ces démarches.

Pour l’heure, aucun moyen légal efficace n’existe pour obtenir la radiation d’une poursuite honorée, qui reste, dans le pire des cas, visible pendant cinq ans sur l’extrait. «Ce système génère du temps et des coûts inutiles pour tout le monde!», tonne un groupe de parlementaires qui vient de déposer une motion en vue de modifier la loi. Elle demande au Conseil fédéral que la poursuite soit effacée d’office dès le moment où elle est intégralement payée. Nos politiques devront donc se pencher sur la question.

Silvia Diaz