Restez un consommateur averti et profitez de nos avantages abonnés
Pourquoi pas
Non merci
Panier
x
Le panier est vide

Je suis malade, pas invalide !

«Je suis en arrêt maladie en raison d’un burn-out depuis maintenant deux mois, et mon employeur m’a informé qu’il m’annonçait à l’assurance invalidité pour des mesures de détection précoce. Or je veux reprendre le travail, et ne pas être étiqueté comme invalide! Mon patron a-t-il le droit d’agir ainsi?»

A vous de jouer:
Faites votre choix pour découvrir la bonne réponse et l'explication correspondante.

Perdu! votre réponse est fausse
Bravo! votre réponse est juste
66% des lecteurs ont trouvé la bonne réponse.

L’objectif de la détection précoce est d’éviter que des personnes en incapacité de travail ne deviennent invalide.

A ce titre, dès 30 jours d’incapacité de travail ininterrompue ou en cas d’absences répétées en rapport avec un problème de santé, une communication peut être faite à l’AI. Cette démarche peut être effectuée par le malade lui-même, mais aussi par les membres de sa famille, son employeur, son médecin traitant ainsi que divers assureurs, qu’il s’agisse d’assurances privées ou sociales.

Dans le cas où ce n’est pas l’assuré lui-même qui prend contact avec l’office AI compétent, il doit être informé de la démarche entreprise par un tiers.

Après examen de la situation, la personne concernée peut alors se voir proposer diverses mesures d’intervention précoce par l’AI, en vue de lui permettre de reprendre et de conserver, à terme, sa capacité de travail. Selon les circonstances, le malade sera invité à déposer une demande AI en vue d’obtenir d’autres prestations.

 

Barbara Venditti