Restez un consommateur averti et profitez de nos avantages abonnés
Pourquoi pas
Non merci
Panier
x
Le panier est vide

La pharma se lance dans le cannabis

C’est une annonce qui préfigure peut-être un mouvement plus profond: Sandoz, filiale du géant bâlois Novartis, a conclu une alliance en décembre avec une jeune société canadienne, Tilray, spécialisée dans la production de cannabis médical. Jusqu’à aujourd’hui, un seul médicament comportant plus de 1% de THC (la molécule «psychotrope» du cannabis) est autorisé dans notre pays, le spray buccal Sativex. Son usage est réservé aux patients souffrant de sclérose en plaques. Pour d’autres utilisations, une demande spéciale doit être accordée par l’Office fédéral de la santé publique. Cette situation pourrait changer, un projet de consultation étant en cours pour examiner la levée de l’interdiction de circulation du cannabis médical ainsi qu’un éventuel remboursement des traitements par l’assurance maladie. Ce remboursement étant largement subordonné à une preuve scientifique de l’efficacité du THC, l’arrivée de la pharma dans ce secteur pourrait accélérer le mouvement. En cinq ans, 10’000 patients ont bénéficié en Suisse de ces traitements pour soulager des douleurs chroniques, stimuler l’appétit ou diminuer les crampes et raideurs musculaires. pym