Restez un consommateur averti et profitez de nos avantages abonnés
Pourquoi pas
Non merci
Panier
x
Le panier est vide

Soins des malentendants: les hôpitaux suisses à la traîne

1995, Paris. La première consultation médicale pour malentendants ouvre ses portes. Dotée de travailleurs sociaux, interprètes et personnel médical qui maîtrisent la langue des signes, elle pensait accueillir 200 personnes par mois. Elle en reçoit rapidement 2000. Un succès qui révèle l’ampleur du besoin. Aujourd'hui, 13 pôles d'accueil Santé-Surdité sont opérationnels en France, au sein de grandes structures hospitalières. En Suisse romande, il aura fallu attendre plus de dix ans pour que les hôpitaux suivent vaguement le mouvement. Le CHUV a ainsi mis en place en 2011 une consultation de gynéco-obstétrique pour femmes sourdes et malentendantes. Plusieurs cours de langage des signes sont également proposés aux étudiants de médecine ainsi qu’aux professionnels du domaine de la santé. Et la région compte désormais plusieurs services d'interprètes professionnels. Louables, ces initiatives n'en restent pas moins encore timides. sh