Restez un consommateur averti et profitez de nos avantages abonnés
Pourquoi pas
Non merci
Panier
x
Le panier est vide

Commerce sous surveillance

protection des données Ouvrir une papeterie et être soupçonnée d’insolvabilité sans raison valable, c’est un cauchemar qui peut devenir réalité.

Quand on écoute le récit de Coralie Sandra Jacot (photo), on hésite à le classer chez Kafka ou chez Ubu, le roi de l’absurde. A la fin de 2016, la jeune femme ouvre, à l’enseigne de Coeye, un petit magasin d’articles de...

L'accès à ce contenu est résérvé aux abonnés "Bon à Savoir"
Déjà abonné ?