Restez un consommateur averti et profitez de nos avantages abonnés
Pourquoi pas
Non merci
Panier
x
Le panier est vide

Destruction à prix décoiffant

Mon sèche-cheveux, acheté en 2015, est tombé en rade. Je me rends au magasin et demande s'il est réparable, sachant que la garantie de deux ans est échue. La vendeuse propose de l'envoyer au fabricant. Trois jours plus tard, je reçois la facture avec trois options: 200 fr. pour le réparer; 50 fr. pour le récupérer dans l'état ou 30 fr. pour le détruire.

Payer autant pour un renvoi ou une destruction me semble exagéré. D'autant que la vendeuse ne m'avait rien dit à ce sujet. Qu'en est-il?

A vous de jouer:
Faites votre choix pour découvrir la bonne réponse et l'explication correspondante.

Perdu! votre réponse est fausse
Bravo! votre réponse est juste
77% des lecteurs ont trouvé la bonne réponse.

A notre sens, les montants pour le renvoi et la destruction ne sont pas justifiés.

Il est certain qu'un appareil hors garantie ne peux pas être réparé gratuitement. Mais lorsque vous amenez votre sèche-cheveux, pour réparation le vendeur doit vous informer des conditions de la réparation et des frais qui s'ensuivent.

A notre sens, les frais pour le renvoi et la destruction de l'objet ne sont pas justifiés. Premièrement, le vendeur ne vous a pas informé des modalités et ne vous pas soumis les conditions générales à ce sujet. Deuxièmement, même si vous aviez accepté de telles conditions, les montants réclamés nous paraissent abusifs. En effet, l'entreprise devrait, selon nous, pouvoir justifier le fait que le renvoi coûte bien 50 fr. et la destruction 30 fr. Par conséquent, nous vous conseillons de les contester.

Sophie-Emilia Steinauer