Restez un consommateur averti et profitez de nos avantages abonnés
Pourquoi pas
Non merci
Panier
x
Le panier est vide

Visite à la rédaction de "Bon à Savoir"

C’est désormais une tradition dans le canton de Vaud: chaque année, le 2e jeudi du mois de novembre, la journée « oser tous les métiers » (JOM) voit défiler les enfants de la 7e à la 9e année scolaire dans les lieux de travail de leurs parents ou d’un proche. Le principe fondateur: découvrir un métier d’un autre «genre», en accompagnant un adulte de sexe opposé au travail pour suivre son quotidien.

De passage dans nos bureaux pour cette journée de la JOM, Anaïs a découvert les facettes de notre journal et s’est piquée au jeu: elle nous a laissé un petit texte rédigé dans les règles de l’art et soulevé une question très pertinente, que nous partageons ici.

Merci à elle!

 

Les loot boxes, des jeux d'argent virtuels?

Dans l'univers des jeux en ligne, les loot boxes sont des coffres virtuels remplis de récompenses, dont le contenu est aléatoire (costumes pour les personnages, armes ou encore véhicules). Les gamers peuvent les acheter dans plusieurs jeux vidéos, comme Overwatch, Fifa 19, Star wars: Battlefront, etc.

Ils peuvent soit les payer, soit jouer longtemps pour les gagner mais n'en connaissent pas le contenu à l'avance. Les impatients misent parfois beaucoup d'argent réel pour pas grand chose, car il est rare d'obtenir la récompense convoitée du premier coup.

Plusieurs pays prévoient d'interdire ce système, car il peut être comparé à des jeux de loterie. Et qu'en est-il de la Suisse ? Les autorités n'ont pas encore ouvert le débat.

Anaïs, 11 ans