Restez un consommateur averti et profitez de nos avantages abonnés
Pourquoi pas
Non merci
Panier
x
Le panier est vide

Perches russes sous pavillon suisse

Les filets de perche qui proviennent des lacs suisses sont rares dans les restaurants, car la production indigène ne couvre qu’un petit 10% de la demande. A la fin de juillet, Adrien Gabriel a donc été surpris de découvrir, sur une affiche décorée d’un drapeau suisse à l’entrée du restaurant Coop d’Oron-la-Ville (VD), des beignets de perche dorés à 14.95 fr. au menu. En y regardant de plus près, notre lecteur a toutefois fini par remarquer une mention «Perche: Russie» en tout petit au bas de l’écriteau. Tiens donc! L’ex-république soviétique accorderait-elle la double nationalité à ses poissons? Selon Coop, nous ferions fausse route: en réalité, le drapeau suisse est là pour «orienter le consommateur en lui indiquant qu’il a affaire à une recette typiquement suisse». Il est sans rapport avec l’origine du poisson, explique l’enseigne. Les mauvaises langues diront que le grand distributeur tend la perche à la critique… vic