Restez un consommateur averti et profitez de nos avantages abonnés
Pourquoi pas
Non merci
Panier
x
Le panier est vide

Voyage, voyage (pas)

«Avec des amis, nous avions projeté de partir en croisière cet automne. Les démarches ont été faites auprès d’un voyagiste, mais peu de temps après, nos amis se sont séparés et ont renoncé au projet. Dans ces conditions, nous n'allons pas partir non plus. Mais l’agence dit que toute annulation est impossible. Nous n’avonsencore rien versé, ne pouvons-nous vraiment pas annuler?»

A vous de jouer:
Faites votre choix pour découvrir la bonne réponse et l'explication correspondante.

Bravo! votre réponse est juste
Perdu! votre réponse est fausse
59% des lecteurs ont trouvé la bonne réponse.

La loi ne prévoit pas de possibilité de rétractation pour les voyages. Ce sont donc les conditions générales de l’organisateur du voyage qui vont déterminer si et dans quelle mesure le client peut annuler son inscription. Or, c’est le régime de la liberté contractuelle qui s’applique. Les CG du voyagiste peuvent donc prévoir ce qu’il veut – frais d’annulation, par exemple –, voire aucune annulation possible. Ce n’est pas illégal si c’est prévu dans le contrat.

Nous vous conseillons tout de même d’essayer de négocier une porte de sortie avec l’agence pour ne pas avoir à payer le prix total du voyage. Mais d’un point de vue strictement juridique, ils ne sont pas obligés d’entrer en matière. 

Kim Vallon