Restez un consommateur averti et profitez de nos avantages abonnés
Pourquoi pas
Non merci
Panier
x
Le panier est vide

Déclaration d’accident en toute discrétion

Une chute en état d’ébriété ou des ecchymoses dues à un conjoint violent ne regardent pas l’employeur. Et pourtant: en Suisse, pour les salariés travaillant plus de 8 heures par semaine, la déclaration d’accident passe toujours par ce dernier. «C’est la seule manière rapide et efficace de savoir si une personne travaille réellement dans l’entreprise et d’obtenir les renseignements (salaire et fonction),» justifie Jean-Luc Alt, porte-parole de la Suva. On peut en revanche demander à être approché confidentiellement pour les détails. «La loi autorise les patients à annoncer eux-mêmes le sinistre», explique ainsi Grégoire Gogniat, porte-parole de l’Office fédéral de la santé publique. L’application de ce principe varie selon les compagnies. Chez Helsana, le salarié peut ainsi remplir la déclaration en ligne, mais l’employeur devra confirmer l’accident.

chr