Restez un consommateur averti et profitez de nos avantages abonnés
Pourquoi pas
Non merci
Panier
x
Le panier est vide
Guide d'achat: VTT

Guide d'achat: VTT

Un VTT (pour vélo tout-terrain), aussi appelé mountain bike, est un vélo destiné à être utilisé sur des terrains accidentés, hors des routes goudronnées. Leur apparition remonte au milieu des années 1970 aux Etats-Unis. Ils ont un cadre robuste et sont munis de roues larges, au relief sculpté. Nous avons testé des modèles d’entrée de gamme à deux reprises, en 2005 et 2018.

Une ou deux suspensions?

C’est le premier choix à faire, car les VTT se divisent en deux grandes catégories: ceux qui possèdent une fourche à suspension à l’avant uniquement (on parle parfois de cadre «semi-rigide») et ceux à suspension intégrale, c’est-à-dire à l’avant et à l’arrière, appelés aussi «tout-suspendu» en France.

Avantages des modèles à suspension avant:

  • Meilleur marché
  • Plus légers
  • Plus faciles d’entretien
  • Meilleur rendement au plat et à la montée

Avantages des modèles à suspension intégrale:

  • Plus confortables
  • Plus maniables

Le cadre: taille et matériau

Pour calculer la taille de cadre qui convient, il faut mesurer la hauteur de son entrejambe par rapport au sol et la multiplier par 0.57. Ainsi, une personne dont l’entrejambe est situé à 81 cm du sol aura besoin d’un cadre de 46 cm.

Comme pour les autres types de vélos, les cadres des VTT peuvent être en aluminium, en carbone, en acier ou en titane, les deux premiers cités étant de loin les plus courants. Leurs avantages et inconvénients respectifs sont les suivants:

  • Acier: solide, résistant et bon marché mais lourd, surtout sur un VTT;
  • Aluminium: un peu plus cher que l’acier, mais nettement plus léger et résistant à l’humidité (ne rouille pas). Pour un VTT, il s’agit en général des cadres présentant le meilleur rapport qualité-prix. En revanche, c’est un matériau peu élastique, qui amortit moins les chocs que le carbone.
  • Carbone: c’est le matériau le plus léger. Il est rigide tout en étant flexible, ce qui garantit à la fois un bon rendement et un bon amortissement des chocs. Défauts: son prix assez élevé et sa fragilité.
  • Titane: c’est un bon compromis, qui donne des cadres équilibrés: ils sont plus solides et durables que ceux en alu et en carbone, tout en étant plus légers que ceux en acier. Principal inconvénient, c’est le matériau le plus cher des quatre.

Dimension des roues

Alors qu’ils étaient tous équipés de roues de 26 pouces il y a moins de dix ans, la grande majorité des modèles en vente aujourd’hui ont passé au format 27.5 pouces, un changement avant tout marketing selon plusieurs spécialistes (lire «Ne réinventons pas la roue»). On trouve encore une taille supérieure, 29 pouces. Attention: cette dimension est peu adaptée aux personnes de moins d’1 m 65.

Avantage des roues plus grandes: plus stables et plus adhérentes, elles facilitent les montées raides sur terrain accidenté. Les plus petites, plus maniables et qui permettent de meilleures accélérations, sont adaptées aux terrains les plus techniques.

Freins

On distingue les freins sur jantes des freins à disque, ces derniers pouvant être mécaniques ou hydrauliques.

  • Freins sur jantes: ce sont les plus courants sur tous les types de vélos, ils se déclinent en une multitude de modèles. Ceux qui sont montés sur les VTT sont généralement des freins à tirage linéaire ou «V-brakes». Principal inconvénient: ils freinent moins lorsque la jante est mouillée ou sale.
  • Freins à disque: ils ont fait leur apparition sur les VTT d’abord, puis sur d’autres types de vélo. Leur avantage principal, c’est qu’ils sont peu sensibles à la pluie et à la boue, puisqu’ils ne freinent pas sur la jante mais sur un disque métallique attaché au moyeu. Lorsqu’ils sont actionnés par un câble, comme les freins sur jantes, on parle de freins mécaniques. Il existe aussi des freins à disque hydrauliques encore plus efficaces dans toutes les conditions atmosphériques, mais plus lourds et plus coûteux.

Rapport qualité/prix

Nos tests de 2005 et 2018 montrent qu’il y a un prix au-dessous duquel il est déconseillé de descendre: en effet, les modèles coûtant moins de 499 fr. ont toujours obtenu un résultat insuffisant, le plus souvent en raison de la fragilité du cadre et de la mauvaise qualité générale des divers composants. En revanche, dès 500 fr., on peut trouver des VTT d’entrée de gamme satisfaisants. Un modèle vendu 600 fr. a même obtenu l’appréciation «très bon» à l’occasion de notre test de 2018