Restez un consommateur averti et profitez de nos avantages abonnés
Pourquoi pas
Non merci
Panier
x
Le panier est vide
Guide d'achat: Nourriture pour chat

Guide d'achat: Nourriture pour chat

Les différents aliments pour chat

On trouve dans le commerce des aliments pour chat sous forme sèche (croquettes) ou humide (en sachets, barquette en alu ou boîte de conserve), ainsi que divers types de friandises. En plus des marques propres des grands distributeurs, deux géants de l’agroalimentaire se partagent le marché: Mars (Kitekat, Sheba, Whiskas) et Nestlé (Felix, Friskies, Gourmet, Purina). Leur dosage en éléments nutritifs est censé être adapté aux chats, si bien qu’aucun autre apport ne devrait être nécessaire.

Il est bien entendu possible de nourrir son animal sans utiliser ces produits industriels, à condition d’utiliser des aliments qui conviennent à ses besoins nutritionnels et d’éviter ceux qui sont nocifs (voir sections suivantes)

Avantages et inconvénients des divers modes d’alimentation

⇨ Croquettes

  • Elles sont fabriquées par extrusion des ingrédients (viande, céréales) à haute pression et haute température, puis recouvertes de graisse pour améliorer le goût.
  • Selon la majorité des vétérinaires, il est possible de nourrir un chat exclusivement avec des croquettes sans que cela pose à l’animal des problèmes de santé. Certains d’entre eux recommandent toutefois d’alterner avec de la nourriture humide.
  • Avantages: elles sont plus pratiques, moins chères que les aliments humides, peuvent être laissées plusieurs jours dans l’écuelle sans s’altérer (idéal pour une alimentation du chat en libre-service) et permettraient d’éliminer la plaque qui s’accumule sur les dents.
  • Inconvénients: comme elles contiennent peu d’eau, il est indispensable de laisser en permanence de l’eau à disposition du chat. Certains animaux peuvent rencontrer des problèmes de calculs urinaires s’ils consomment exclusivement des croquettes et trop peu d’eau.

⇨ Aliments humides

  • Leur taux d’humidité varie entre 70% et 80%. Ils sont constitués de sous-produits animaux de qualité variable et de céréales broyées et mixées. Tout comme les croquettes, ils peuvent être utilisés pour assurer la totalité de l’alimentation du chat.
  • Avantages: leur taux d’humidité suffit à couvrir la quasi-totalité des besoins en eau du chat. Ils sont mieux digérés par certains animaux, et souvent préférés aux croquettes par les chats, surtout ceux qui ont été habitués à consommer majoritairement de la nourriture humide.
  • Inconvénients: les aliments humides se dégradent rapidement dans l’écuelle et ne sont plus consommables s’ils y sont restés plusieurs heures. Ils conviennent mieux à une alimentation du chat à heure fixe qu’en libre-service.

⇨ Alimentation maison

  • Elle peut être à la fois le nec plus ultra pour l’animal, tout comme la source de carences si les aliments sont mal choisis ou mal dosés. Une ration doit être composée de viande ou poisson, accompagnés de légumes, riz ou pâtes, huile, et complémentée par différents minéraux et vitamines. Si le chat ne sort jamais, il est important que son régime alimentaire corresponde bien à ses besoins nutritifs. Dans ce cas, il est recommandé de s’adresser à un vétérinaire pour savoir comment composer les repas de l’animal.

Quels sont les meilleurs aliments industriels pour chats?

Tous les produits disponibles sur le marché répondent aux besoins de l’animal et peuvent être utilisés exclusivement pour le nourrir. Il n’est pas nécessaire de varier les goûts, car les chats supportent très bien le même aliment toute leur vie.

Nos tests de 2010 et 2018 montrent toutefois que la majorité des croquettes et la moitié des aliments humides sont surdosés en minéraux, en raison de la basse qualité des sous-produits animaux utilisés lors de leur fabrication. Ce surdosage peut, à long terme, avoir des conséquences néfastes sur la santé de l’animal (lésions rénales, calculs urinaires, transformation du squelette notamment).

Lors de notre dernier test, les produits d’entrée de gamme des grands distributeurs ont tous obtenu des notes comprises entre 3.6 et 3.9 au critère de la teneur en minéraux à cause de ce surdosage, sauf deux qui s’en sortent légèrement mieux (Daya de Manor et Joy Bitscat de Landi) et un encore moins bien (M-Budget de Migros). Les articles de marque, eux, obtiennent une note suffisante mais à peine supérieure (entre 4.0 et 4.5), pour un prix de 3 à 13 fois plus élevé. Un seul produit comporte une teneur en minéraux jugée bonne par un expert, mais il s’agit d’une marque vendue dans les magasins spécialisés et qui coûte, au kilo, 20 fois plus cher que les produits d’entrée de gamme!

A quoi faut-il faire attention?

Le lait de vache n’est pas toxique pour les chats adultes, mais il est mal digéré par une grande partie d’entre eux et peut provoquer des problèmes digestifs (diarrhée notamment). Il ne devrait pas être utilisé comme aliment, mais peut éventuellement servir de friandise de temps à autre si l’animal le tolère bien (max. 40 ml par jour).

Ne pas faire aveuglément confiance aux recommandations d’alimentation (quantités) indiquées sur les emballages. Selon le spécialiste que nous avons interrogé lors de notre dernier test, elles s’écartent souvent significativement des besoins réels du chat et peuvent entrainer l’obésité. Selon lui, une ration quotidienne de 270 g d’aliments humides suffit. Adapter cette quantité à la hausse ou à la baisse en fonction de la taille de l’animal et de son activité (par exemple, s’il sort ou non).

Si l’animal ne souffre d’aucun problème de santé, il est inutile de lui donner des aliments spécialisés pour sa race, son âge (sauf pour les chatons) ou pour d’autres besoins. Consultez de temps à autre un vétérinaire pour savoir si un changement de régime est nécessaire.