Restez un consommateur averti et profitez de nos avantages abonnés
Pourquoi pas
Non merci
Panier
x
Le panier est vide

Des antitussifs aux effets néfastes

Les remèdes contre la toux qui contiennent de la chlorphénamine peuvent être dangereux pour les enfants et les personnes âgées.

La chlorphénamine se cache dans de nombreux médicaments contre la toux ou le rhume et même des antigrippes. Pêle-mêle, on citera le sirop Solmucalm, les capsules Triofan Rhinitis Retard, les gouttes Arbid N ou les comprimés Fluimicil Grippe Day & Night.

Cette substance chimique a comme vocation principale de couper la toux. Le hic, c’est qu’elle est loin d’être inoffensive. «Elle ralentit le fonctionnement du cerveau, génère de la fatigue et peut provoquer des chutes chez les personnes âgées», déplore Thomas Münzer, médecin-chef de la clinique de gériatrie de St-Gall. D’autres effets indésirables, comme une sécheresse buccale ou des troubles intestinaux et urinaires ont été constatés.

C’est ce qui a poussé des chercheurs allemands à placer la chlorphénamine sur la liste de Priscus, liste qui recense les remèdes dont le risque d’effets secondaires est accru chez les personnes âgées. Mais la prudence est également de mise avec les enfants qui sont particulièrement sensibles aux surdoses. Or, trop de chlorphénamine est susceptible de déclencher des hallucinations et/ou des convulsions. Un dosage excessif peut même provoquer un arrêt respiratoire chez les nourrissons.

L’art de relativiser

Les fabricants bottent évidemment en touche. Pour l’Institut Biochimique qui commercialise le Solmucalm, les apports positifs du produit l’emportent sur les effets secondaires. Il se dédouane aussi en mentionnant que la notice d’utilisation parle du risque de somnolence. De son côté, Vifor prétend que ni l’Arbid N ni le Triofan Rhinitis Retard n’ont montré d’effets indésirables graves.

Pour le médecin de famille Thomas Walser, les sirops contre la toux ne devraient tout simplement pas contenir d’agents nocifs comme la chlorphénamine. Et de souligner qu’une toux dure généralement entre 10  et 21 jours avec ou sans traitement antitussif. Les préparations à base de thym, d’eucalyptus, de lierre ou de primevères sont à privilégier. Il rappelle aussi qu’il est important de boire en suffisance pour se débarrasser du mucus et de consulter un médecin si la toux persiste plus de trois semaines.

Ursula Ammann / yng