Restez un consommateur averti et profitez de nos avantages abonnés
Pourquoi pas
Non merci
Panier
x
Le panier est vide

Pas de miracle contre la cellulite

PEAU Une nouvelle étude remet en cause l’efficacité des crèmes et thérapies contre la peau d’orange.

Les entreprises qui mettent sur le marché des solutions contre la cellulite ne manquent pas d’imagination. Biotherm vend sa crème Celluli Eraser comme l’arme miracle contre la peau d’orange. Après 14 jours seulement, elle nous promet une peau plus belle et des effets censés durer jusqu’à quatre semaines. Vichy est encore plus rapide puisqu’il affirme que la peau devient plus lisse sept jours déjà après avoir commencé à appliquer sa crème Cellu-Destock. Et L’Oréal promet à ses clients que quatre semaines d’application de leur crème Sublime suffisent à raffermir leurs formes.

Malheureusement pour toutes ces firmes, il n’existe aucun indice qui montre que ces produits soient réellement efficaces. Des chercheurs des cliniques Rosenpark à Darmstadt (D) et du Weil Cornell Medical College à New York (USA) ont analysé quatorze études impliquant 600 personnes au total*. Les crèmes sous la loupe contenaient de la caféine ainsi que des extraits de ginkgo, de marronnier d’Inde ou encore d’herbe du tigre, censées stimuler le métabolisme de la peau et ainsi permettre de se débarrasser rapidement des dépôts graisseux. La peau devrait devenir plus lisse et plus ferme après usage.

Aucune preuve réelle

Or, les chercheurs sont parvenus à la conclusion qu’il n’existe aucune preuve claire que ces produits puissent avoir un réel effet bénéfique. Cinq études ont estimé que la peau avait meilleure allure après le traitement, mais neuf autres n’ont pas pu le conclure. Les études n’ont pas pu démontrer non plus que les appareils de massage – comme le système d’endermologie ® – puissent réduire la cellulite sur le long terme. Et les autres méthodes, comme l’infrarouge, le laser ou les radiofréquences, ne font pas mieux. Il est vrai que les études elles-mêmes étaient assez médiocres.

Seules deux méthodes semblent tirer leur épingle du jeu: une thérapie basée sur les fréquences sonores, avec une tête de massage qui fait vibrer les tissus (amélioration démontrée par trois études sur cinq) et une autre fondée sur un laser introduit sous la peau et qui ferait fondre la cellulite (cinq études relèvent une utilité).

Elément normal

Le Dr Nikolaus Linde, de la Beautyclinic de Zurich, admet que la recherche dans le domaine de la chirurgie esthétique reste maigre. Mais que selon son expérience, l’endermologie a un effet durable. Et son confrère bernois Ulrich Ledermann précise que les thérapies par ondes acoustiques ne sont pas suffisantes: il faut compléter la thérapie avec du sport et une alimentation adaptée.

En conclusion, le médecin-conseil de Ma Santé Thomas Walser suggère de ne pas dépenser trop d’argent dans des thérapies onéreuses. Les cellules adipeuses disparaissent également en faisant de la course à pied ou du vélo. Et il rappelle que la cellulite n’est pas une maladie, mais un élément constitutif tout à fait normal de la peau. Elle est simplement plus visible lorsque la couche de graisse s’épaissit ou que la peau contient de l’eau en excès.

* «Cellulite: An Evidence-Based Review», Stefanie Luebberding/Nils Krueger/Neil S. Sadick, American Journal of Clinical Dermatology.

Andreas Grote / chp