Restez un consommateur averti et profitez de nos avantages abonnés
Pourquoi pas
Non merci
Panier
x
Le panier est vide

La baisse de la TVA doit être répercutée

Suite à la votation populaire du 24 septembre 2017, l’arrêté fédéral sur le financement complémentaire de l’AVS par une hausse de la TVA a été refusé. Par conséquent, la TVA sera adaptée au 1er janvier 2018. Le taux normal de TVA passera de 8% à 7,7%.

"Cela semble peu, mais correspond à une baisse de coûts annuelle de 700 millions de francs", note le Surveillant des prix dans sa newsletter. Stefan Meierhans "attend avant tout des pouvoirs publics et des entreprises proches de l’Etat qu’ils répercutent ces baisses de coûts sur les consommateurs."

"Lorsque les coûts diminuent et que des gains d’efficacité sont réalisés, comme cela est le cas depuis quelques années dans l’incinération des ordures, il est adéquat d’examiner si une baisse de la TVA ne devrait pas donner suite à une adaptation plus générale des prix à la baisse", souligne ainsi Monsieur Prix.

Ce dernier reconnaît qu'au vu du faible pourcentage de baisse (0,3%), une adaptation générale des prix ne fait ainsi pas toujours de sens. "Dans ces cas, les baisses de coûts doivent servir à financer des mesures visant à soulager les consommateurs d’une autre manière."

Le Surveillant des prix rappelle enfin que les grands distributeurs "ont annoncé la répercussion totale de la baisse d’impôt sur les consommateurs".