Restez un consommateur averti et profitez de nos avantages abonnés
Pourquoi pas
Non merci
Panier
x
Le panier est vide

Comment chasser les espions de son ordinateur

Remplacer des programmes coûteux comme Windows ou Office par des logiciels libres permet non seulement de faire des économies, mais aussi de compliquer l’espionnage des grandes firmes. Voici quelques alternatives recommandées.

Un programme informatique se compose de centaines de milliers de lignes de code. Ce code détermine ce qui se passe exactement quand on clique sur «imprimer» après avoir écrit une lettre dans Word, ou encore sur «envoyer» après avoir écrit un e-mail.

Or, sous la pression de divers organismes d’Etat, à l’instar de l’Agence nationale de la sécurité des Etats-Unis (NSA), il arrive que les concepteurs de ces programmes soient contraints d’incorporer des backdoors («portes dérobées») dans leur code. Mise en lumière par l’ancien agent de la NSA Edward Snowden, cette méthode permet notamment aux services de renseignements d’accéder aux données personnelles des citoyens qui utilisent les programmes concernés.

Les logiciels libres sont plus sûrs

Remplacer ces logiciels par des variantes libres ou open source permet de limiter les intrusions, car ces derniers sont peu susceptibles d’abriter des portes dérobées et autres espions. En effet, comme leur code est librement accessible, tout le monde peut vérifier son contenu exact. Tel n’est pas le cas de celui d’un logiciel comme Office de Microsoft. Là, les utilisateurs doivent faire confiance à l’entreprise…

Selon Hernâni Marques, spécialiste de sécurité informatique et membre de l’organisation de hackers Chaos Computer Club, un logiciel libre est aussi plus sûr: «On ne peut qu’espérer qu’un code secret ne contienne aucune erreur. Tandis que s’il est ouvert, on peut le vérifier soi-même». Les exemples démontrant la vulnérabilité des programmes non libres face aux pirates informatiques sont d’ailleurs légion. De plus, une étude de la société américaine Synopsys menée sur 10 milliards de lignes de code des programmes les plus utilisés a montré que les logiciels libres contiennent moins d’erreurs et que leurs failles sont plus vites corrigées.

Voici quelques programmes conseillés (cliquez pour dérouler):

Navigateur internet

Le navigateur Edge est installé par défaut sur les ordinateurs équipés du système d’exploitation Windows; sur les mac, c’est le navigateur Safari. Tous deux sont susceptibles de transmettre à leurs fabricants les comportements de leurs utilisateurs. Par conséquent, il est recommandé d’opter pour Firefox (de Mozilla). Ou pour le navigateur Tor, mais ce dernier n’affiche pas correctement toutes les pages internet (cliquez sur les liens hypertextes ci-dessus pour les télécharger).

Gestionnaire de courrier électronique

Pour remplacer Outlook de Microsoft ou Mail d’Apple, on optera pour Thunderbird de Mozilla. Avantage: plusieurs modules d’extension permettent de l’adapter à son usage, de l’enrichir ou d’améliorer sa sécurité.

Bureautique

Libreoffice est une alternative convaincante, simple et gratuite à Microsoft Office. Elle comprend un traitement de texte, un tableur et un outil de présentation. Il est possible d’y ouvrir et de modifier des documents Office, mais aussi d’enregistrer tous les fichiers dans les formats utilisés par Microsoft (xls(x), doc(x), etc.).

Lecteur multimédia

Windows Media Player est installé sur les ordinateurs équipés du système d’exploitation Windows et s’enclenche par défaut lorsque l’utilisateur ouvre un fichier audio ou vidéo. Attention, il peut devenir une véritable centrifugeuse de données et permettre à Microsoft de savoir quelles sont les musiques écoutées ou les films stockés sur l’ordinateur. C’est la même chose pour iTunes d’Apple. Le lecteur VLC représente une bonne alternative, et peut lire davantage de formats audio et vidéo.

Système d’exploitation

Pour éviter les divers dispositifs cachés dans les systèmes d’exploitation Windows ou MacOS, qui permettant de récolter des informations sur les utilisateurs, l’installation de GNU/Linux est l’alternative numéro un. Attention, un temps d'apprentissage peut s’avérer nécessaire pour se familiariser avec lui, et il n’est compatible avec tous les ordinateurs ou périphériques.

On peut aussi utiliser le programme W10privacy pour modifier les paramètres de Windows 10 et diminuer la transmission d’informations personnelles.

Programmes pour smartphones

Il est presque impossible de faire fonctionner un téléphone portable uniquement avec des logiciels libres. Il existe cependant des programmes relativement sûrs, notamment le gestionnaire de courrier électronique K-9 Mail (pour Android), le navigateur Orbot ou la messagerie instantanée ChatSecure.

Christian Birmele / vic