Restez un consommateur averti et profitez de nos avantages abonnés
Pourquoi pas
Non merci
Panier
x
Le panier est vide

Clients UPC sous pression

Le câblo-opérateur annonce un changement technique au 15 juin pour «offrir» l’internet et la téléphonie fixe à ses clients. Alors qu’il faut activer la modification… et payer ses communications téléphoniques.

Il est plutôt catégorique, le courrier d’UPC qui promet un «cadeau exclusif» à ses abonnés. Datés du 6 juin, une lettre et un prospectus évoquent un changement technique pour le 15 juin avec, à la clé, un abonnement téléphone et internet gratuits. «Mon abonnement téléphonique va-t-il basculer d’office sur le câble?» s’inquiète ce lecteur.

Non, car, si on lit attentivement les documents, on découvre que ces nouveaux services doivent être activés. «En faisant cette offre gratuite, nous voulons remercier notre fidèle clientèle TV, explique le porte-parole Bernard Strapp. Ces abonnés peuvent profiter d’un raccordement fixe et d’une connexion internet gratuites. S’ils ne le souhaitent pas, ils ne sont évidemment pas obligés d’activer ces services et nous ne changerons rien à leur abonnement actuel.»

Voici un premier point éclairci: sur le plan technique, rien ne se passera donc dans les chaumières le 15 juin pour les téléviseurs branchés au câble.

Pas si avantageux que ça

Quant aux abonnés TV qui souhaitent profiter de l’offre, ils y regarderont à deux fois. Car, s’ils optent pour l’abonnement de téléphonie fixe, seul le raccordement sera gratuit. Il faudra ensuite payer les communications «vers les réseaux fixes et mobiles suisses». Le courrier évoque un tarif à la minute «avantageux» sans en dire davantage.

Qu’en est-il du réseau internet? En activant ce service, on surfera, certes, sans bourse délier, mais le débit de 20 Mbit/s proposé ne suffit pas aux cinéphiles qui téléchargent des films. Dans ses autres offres commerciales, UPC réserve du reste son offre de base, qui comprend déjà un débit de 50 Mbit/s, à «tous ceux qui surfent occasionnellement».

Avant d’accepter l’offre ou de mettre le courrier à la poubelle, mieux vaut donc réfléchir à ses besoins. Idéal pour les grands taciturnes qui consultent rarement internet, ce «cadeau» exclusif n’en est pas un pour les grands bavards scotchés aux réseaux sociaux.

Claire Houriet Rime