Restez un consommateur averti et profitez de nos avantages abonnés
Pourquoi pas
Non merci
Panier
x
Le panier est vide

Airbnb: cinq astuces contre la mésaventure

Appartement insalubre, réservation annulée, arnaque... Les utilisateurs d’Airbnb relatent leurs mésaventures sur le net. Voici comment éviter au mieux la déconvenue.

Les logements proposés par les particuliers sur la plateforme Airbnb pullulent: plus de deux millions dans près de 34'000 villes. Or si, dans la majorité des cas, les locations se déroulent bien, les forums relatent aussi de nombreuses mésaventures. Et obtenir le remboursement complet n’est pas toujours chose aisée...

Cinq conseils pour éviter au mieux la mauvaise surprise.

1. Prendre garde aux conditions d’annulation – Le loueur les fixe lui-même et il faut donc absolument en prendre connaissance. Si c'est lui qui annule le contrat, les frais engagés sont remboursés, mais il faudra trouver un plan B.

2. Payer exclusivement via la plateforme – Le web foisonne d’arnaques. Un seul ami: le bon sens. Un superbe appartement à 20 € la nuit au centre de Paris? Mieux vaut se méfier, car «Airbnb ne se porte garant d’aucune annonce.» Et pour le mode de paiement, s’en tenir impérativement au principe mis en place par le site, même si le loueur vous propose un super prix à condition de le régler entre vous!

3. L’identité du loueur n'est pas garantie – Un couple de Français tombé chez un chef de réseau néonazi, fait divers rarissime? Oui, mais il faut le savoir: Airbnb ne garantit pas l’identité de l’«Hôte» (le loueur). Il vaut donc mieux éviter de lui donner tout de suite des informations personnelles. Lire les commentaires est un bon début et, pourquoi pas, taper son nom sur les réseaux sociaux.

4. Les photos ne sont pas un gage de qualité – Appartement insalubre, trop humide ou non conforme aux attentes. Les cas évoqués sur les forums sont nombreux. Dans ses conditions générales, le site rappelle que «les images vérifiées n’ont pour finalité que de donner une représentation photographique de l’hébergement à la date à laquelle la photographie a été prise.» En cas de trop mauvaise surprise, il est impératif de contacter Airbnb dans les «24 heures après le début du séjour».

5. Lire l’annonce – Cela paraît évident, mais certains utilisateurs ne le font pas. C'est, en effet, le loueur qui impose ses restrictions. Pour être certain que le bien convienne, il est donc important de lire la description en détail. Il peut arriver, par exemple, que le loueur ne souhaite accueillir que les personnes de même sexe que lui.

Lea Job