Restez un consommateur averti et profitez de nos avantages abonnés
Pourquoi pas
Non merci
Panier
x
Le panier est vide

Football sur petit écran: c’est payant!

Pour assister aux matches de foot les plus palpitants via son écran de télévision, il faut payer… et bien réfléchir. Le prix d'une même prestation peut, en effet, coûter 40 fr. de plus par mois.

Le Barcelone contre le Real Madrid, la Juventus face à l’Inter ou encore Manchester United VS Liverpool. Des têtes d’affiche qui font rêver les plus férus de ballon rond. Mais, pour pouvoir les regarder bien au chaud dans son salon depuis la Suisse, il faut souvent casser sa tirelire.

Teleclub, c’est sans le Barça

Car sur les chaînes nationales, seul le championnat suisse est diffusé. La solution pour les plus fervents supporters de clubs étrangers? S’abonner à des diffuseurs payants. Mais qui choisir? Non seulement, les prix varient considérablement, mais les prestations ne sont souvent pas les mêmes!

Aucun des abonnements retenus dans notre comparaison (voir tableau) ne propose tous les championnats européens. Mais avec l’Italie, la France, l’Allemagne, l’Angleterre et bien sûr la Suisse, l’offre helvétique de Teleclub promet de satisfaire un maximum de supporters. Seuls les fans de Messi et de son cher Barcelone resteront sur leur faim: pas de Liga espagnole à l’horizon.  

Côté prix, ce forfait est aussi plus cher que ceux proposés par ses concurrents étrangers, car il comprend l’abonnement à Sunrise, à UPC ou à Swisscom. Ce dernier offre toutefois le prix le plus attractif puisqu’il est 40 fr. de moins que celui affiché chez Sunrise. Quoi qu’il en soit, Teleclub associe (à tort ou à raison) le football au 7e art: pour l’offre Sport, le forfait de base Cinéma est obligatoire. 

Offre réduite, mais moins chère aussi

Les offres étrangères sont donc plus avantageuses, mais elles diffusent aussi moins de championnats. Les Espagnols peuvent toutefois se consoler à bon prix: pour 12.90 fr. par mois, DAZN propose la Liga et la Premier League anglaise. En revanche, le championnat suisse n’est diffusé sur aucun des canaux étrangers.

Darko Cetojevic/Luc Müller/lj