Restez un consommateur averti et profitez de nos avantages abonnés
Pourquoi pas
Non merci
Panier
x
Le panier est vide
Guide d'achat: scies sauteuses

Guide d'achat: scies sauteuses

Qu’est-ce qu’une scie sauteuse?

C’est une machine portative destinée à la découpe de divers matériaux comme le bois, le métal ou la plastique en fonction de la lame choisie. Amovible, celle-ci produit un mouvement de va-et-vient vertical, voire même d’avant en arrière sur les modèles pendulaires. La scie sauteuse est un outil très maniable et facile à utiliser qui permet de réaliser des coupes rectilignes, des arrondis, voire des coupes de biais. En contrepartie, sa précision n’est pas aussi chirurgicale qu’une scie circulaire.

Comment choisir sa scie sauteuse?

Tout dépend de ce que l’on veut en faire. Si c’est pour une utilisation occasionnelle, un modèle d’entrée de gamme peut suffire. Mais il ne faudra pas s’attendre à disposer d’un outil apte à débiter des matériaux très épais. Et comme l’a montré notre test de 2017, la vitesse de travail peut également en souffrir: le temps nécessaire à la découpe d’une planche peut passer du simple au double suivant la machine. Si c’est un outil que l’on compte utiliser régulièrement, on prendra alors en compte les caractéristiques techniques (lire ci-dessous).

Les caractéristiques techniques

⇨ Le variateur: pour une utilisation polyvalente, il est important de pouvoir moduler la vitesse de travail de la lame. Plus le matériau est dur, plus la vitesse doit être lente. Idéalement, la plage d’utilisation devrait osciller entre 500 et 3000 courses par minute.

⇨ La puissance: exprimée en watts, elle n’est pas toujours aussi parlante qu’il n’y paraît. Dans notre test 2017, la meilleure sauteuse n’affichait que 530 W, alors que des concurrentes de 700 W, voire de 800 W n’ont pas réussi à faire aussi bien. La hauteur – ou profondeur – de coupe annoncée par le fabricant indique l’épaisseur (par type de matériau) que la machine est capable d’affronter.

⇨ Le mouvement pendulaire: avec cette fonction, la lame ne se contente pas d’un va-et-vient vertical. Elle fait également un mouvement d’avant en arrière pour améliorer la vitesse de coupe. Mais pour des interventions précises ou en présence de matériaux fragiles, il est préférable de la désactiver.

⇨ La semelle inclinable: la majorité des sauteuses permettent de réaliser des coupes de biais jusqu’à 45 degrés. Mais comme l’a montré notre test de 2017, le système d’inclinaison des semelles est rarement précis sur les modèles grand public.

⇨ Le système anti-vibrations: c’est un dispositif qui apporte davantage de confort à l’utilisateur et qui réduit les à-coups. Les sauteuses bas de gamme ne profitent pas souvent de cette technologie.

⇨ La soufflerie: certains appareils sont pourvus d’une petite soufflerie (désactivable) qui évacue les sciures pour assurer une bonne visibilité de la ligne de coupe.

⇨ Le câble: les fabricants économisent parfois sur les composants de leurs machines en les équipant d’un cordon d’alimentation ridiculement court. Cela contraint alors l’utilisateur à utiliser une rallonge. Un câble d’une longueur de 2 mètres est un strict minimum.

Les principaux accessoires

⇨ Le guide de coupe: pour suivre plus facilement la ligne de coupe, certaines machines ont un système de guidage intégré. Mais comme l’a révélé notre test de 2017, les dispositifs a priori les plus technologiques (laser, etc.) ne sont pas nécessairement supérieurs: la meilleure sauteuse disposait d’un simple guide en plastique!

⇨ La butée parallèle: cet élément a l’avantage de permettre de faire glisser la machine le long de la pièce à découper pour être parfaitement droit. Elle peut être très utile pour produire plusieurs pièces de taille identique.

⇨ Les lames: la qualité de celles qui sont fournies gratuitement avec les scies est modeste. Selon les travaux à réaliser, il est pertinent d’investir dans de bonnes lames adaptées au matériau que l’on veut travailler.

⇨ Le kit d’aspiration: il se compose généralement d’un embout qui permet de brancher un aspirateur. C’est un dispositif simple qui a l’avantage de limiter la propagation de poussière en plein travail.

⇨ Le coffret de rangement: il n’est pas nécessairement fourni avec les appareils bas de gamme. Il est pourtant très pratique pour protéger la scie et rassembler les éventuels accessoires (lames, etc.)