Restez un consommateur averti et profitez de nos avantages abonnés
Pourquoi pas
Non merci
Panier
x
Le panier est vide

Edito: Merci à vous, nos fidèles lectrices et lecteurs

Les consommateurs lisent-ils plus que la moyenne? Oui, révèlent clairement les derniers chiffres publiés par l’Institut REMP dans son enquête MACH Basic
2016-1. Les résultats de cette étude confirment que, dans un climat économique morose pour la presse en général, l’information conso gagne du terrain!
Bon à Savoir passe ainsi de 361000 à 401000 lecteurs par numéro. Et, constat tout aussi réjouissant, la fréquentation du site internet bonasavoir.ch connaît une hausse significative.

 Toute l’équipe vous remercie de votre fidélité et continue à vous informer avec enthousiasme sur les sujets qui vous touchent au quotidien.

Ainsi, dans le numéro que vous tenez dans les mains, nous décryptons différentes tromperies qui jalonnent votre parcours de consommateurs. A commencer par les grandes surfaces qui, sans scrupules, sortent parfois de la légalité pour faire miroiter des «actions» qui n’en sont pas (lire pages 10-11). Nous révélons également les limites et les réels objectifs de la «garantie prix bas» proposée par certaines enseignes (lire page 31).

Et vos grands enfants, arrivés à l’âge adulte, n’échappent pas aux démarcheurs sans scrupules également. Vous lirez (page 9) les agissements bien rodés d’une société qui prétend leur offrir de simples conseils.

Tout aussi malheureuses, les méthodes appliquées par les CFF avec les «billets dégriffés», censés répondre aux exigences de Stefan Meierhans, le surveillant des prix. Destinée à restituer aux usagers les recettes engrangées par le trafic longue distance, cette opération n’atteint pas sa cible et ne profite pas à tous les usagers… Les explications sont à lire à la page 27 ainsi que dans le commentaire (en page 23) en lien avec l’initiative populaire «En faveur du service public» dont – une fois n’est pas coutume – nous sommes partie prenante et pour laquelle nous vous invitons à
voter OUI le 5 juin prochain.

Zeynep Ersan Berdoz