Restez un consommateur averti et profitez de nos avantages abonnés
Pourquoi pas
Non merci
Panier
x
Le panier est vide

Cigarettes électroniques: vrai/faux

En complément à notre article «L’e-cigarette au cœur de la controverse» (BàS 11/13), nous avons établi un vrai/faux sur les questions et croyances les plus courantes sur le thème.

Les cigarettes électroniques…

… sont toxiques

PAS DÉMONTRÉ. Le vapotage est un phénomène récent. On ignore donc les conséquences sanitaires à long terme de l’inhalation répétée de vapeurs de propylène glycol, de glycérine végétale, d’arômes alimentaires et de certaines impuretés. Cependant, les e- cigarettes réduisent de plus le 99 % les risques du tabac qui, de façon certaine, est extrêmement plus toxique.

Les bouteilles d’e-liquides contenant une dose létale de nicotine doivent être manipulées avec prudence et gardées hors de portée des enfants.

… créent une dépendance

VRAI. Certains vapoteurs dépendants de la nicotine le restent probablement en l’absorbant dans les e-cigarettes. La dépendance à la nicotine n’est cependant pas dangereuse pour la santé, sauf si elle conduit à fumer du tabac. Elle peut être traitée au moyen de substituts nicotiniques.

… aident les fumeurs à arrêter de fumer

VRAI. Les premières études expérimentales et observationnelles suggèrent fortement que les e- cigarettes sont efficaces pour cesser de fumer.

… retardent la décision d’arrêter de fumer

FAUX. Au contraire, de nombreux vapoteurs disent avoir arrêté de fumer, alors qu’ils n’en avaient pas l’intention quand ils ont commencé à vapoter.

… renormalisent le tabagisme

FAUX. Les e-cigarettes aident de nombreux fumeurs à arrêter et beaucoup de vapoteurs préfèrent ne pas utiliser l’e-cigarette en public.

… sont utilisées pour inhaler des drogues illicites

PROBABLE. Si quelques vapoteurs déclarent utiliser l’e-cigarette pour inhaler du cannabis l’utilisation de l’e-cigarette pour inhaler de l’héroïne ou de la cocaïne n’a pas été signalée.

… plaisent aux adolescents

PROBABLE. Les adolescents aiment les nouvelles expériences, surtout lorsqu’elles sont interdites, et les effets de mode. Modulables et personnalisables, disponibles dans une grande variété de goûts, les e-cigarettes ont de quoi les attirer.

… sont une porte d’entrée vers le tabagisme ou la dépendance à la nicotine chez les jeunes non- fumeurs

PAS DÉMONTRÉ. Aucune étude n’étaye encore cette affirmation. Certains adolescents vont expérimenter la nicotine sous toute forme disponible. Il est sans doute préférable de découvrir la nicotine dans les e- cigarettes plutôt que dans le tabac. En outre, les gommes à la nicotine à saveur de fruits ne sont pas une passerelle vers le tabagisme chez les adolescents.

… affaiblissent les interdictions de fumer dans les lieux publics

PAS DÉMONTRÉ. Il n’est pas démontré que la présence de vapoteurs là où il est interdit de fumer incite les fumeurs à allumer une cigarette. Au contraire, en aidant les fumeurs à arrêter ou à s’abstenir temporairement de fumer, les e-cigarettes facilitent la mise en œuvre des interdictions de fumer.

… émettent de la vapeur toxique dans l’air ambiant

PAS DOCUMENTÉ. Les vapeurs secondaires d’e- cigarettes contiennent des substances toxiques en très faibles quantités, inférieures aux seuils autorisés, et de très faibles quantités de nicotine (e-liquides nicotinés), ce qui reste problématique pour les non-fumeurs et les enfants qui ne devraient pas y être exposés. On ignore si cette vapeur présente un danger de vapotage passif et si, en se déposant, elle crée une vapeur tertiaire toxique.

Extrait du livre «La vérité sur la cigarette électronique», de Jean-François Etter, Ed. Fayard, 2013.