Restez un consommateur averti et profitez de nos avantages abonnés
Pourquoi pas
Non merci
Panier
x
Le panier est vide

Fortes hausses, renchérissement nul

Le secteur des transports publics fonctionne comme celui de l’assurance maladie: les augmentations annuelles moyennes annoncées permettent de lisser des hausses ponctuelles importantes.

Alors que le renchérissement annuel est quasi nul depuis plusieurs années, le prix des billets des transports publics a, quant à lui, massivement augmenté. Et cela sera de nouveau le cas dans les jours qui viennent. Le 9 décembre, ils grimperont de 5,2% en moyenne, comme l’a annoncé, l’été dernier, l’Union des transports publics (UTP).

Lorsqu’on examine ces haus ses en détail, on découvre qu’elles concernent en particulier les abonnements généraux et les demi-tarifs, soit en majorité des pendulaires. Voici quelques exemples.

> L’abonnement général 2e classe pour adulte coûtera désormais 3550 fr. contre 3350 fr. jusqu’ici, soit une hausse de 6%.

> L’abonnement général 1re classe grimpe de 5350 fr. à 5800 fr, soit 8,5% d’augmentation, alors que ceux-ci avaient déjà sérieusement pris l’ascenseur l’an dernier.

> L’abonnement demi-tarif pour trois ans augmente de 50 fr. et coûte désormais 450 fr., soit 12,5% de plus.

Cette année, l’accroissement du prix des billets à l’unité sera moindre (+3% en 2e classe et +6,5% en 1re). Il n’y a pourtant pas de quoi se réjouir de cette nouvelle, puisque leur hausse avait été bien marquée il y a deux ans. Depuis, le renchérissement est en recul (–0,6%), contrairement aux précieux sésames.

Il y a heureusement quelques parades pour tenter de contenir l’impact de cette augmentation sur le portemonnaie des voyageurs. Les formules ci-dessous, permettront en effet de bénéficier des tarifs actuels pendant encore de longs mois, voire des années, à condition de les acquérir avant les 9 décembre.

> Cartes multicourses – Elles permettent de faire six trajets et doivent être compostées avant le départ du train. Leur durée de validité est de trois ans.

> Cartes journalières demi-tarif – Elles peuvent être achetées à l’avance et également compostées avant le voyage. Elles permettent à son titulaire de circuler librement pendant toute une journée en train, en bateau, en car postal, en tram et en bus dans la plupart des villes et des agglomérations suisses. Attention: elles ne sont valables qu’une année.

> Cartes journalières demi-tarif multipack – L’offre est la même que la précédente, mais les cartes peuvent être achetées en carnet de six, pour un prix réduit (cinq payées au lieu de six). Dans cette formule, les cartes sont valables durant trois ans.

Marco Diener / zeb