Restez un consommateur averti et profitez de nos avantages abonnés
Pourquoi pas
Non merci
Panier
x
Le panier est vide

Vos réactions pour un vrai service public

L’initiative «Pro Service Public» ne cesse de susciter les réactions de nos lecteurs. Voici une sélection de vos nombreux témoignages.

LES CFF

Saleté repoussante

Je circule très régulièrement sur la ligne du Simplon, de Viège à Genève. Les wagons sur ce tronçon ne sont certes pas de prime jeunesse, mais je déplore vraiment leur saleté repoussante, voire la crasse qu’on y trouve. Si ces mêmes wagons étaient envoyés de l’autre côté de la Sarine, nos concitoyens alémaniques n’y entreraient pas! C’est d’autant plus regrettable que ces lignes périphériques sont, pour certaines, très touristiques. Heureusement, le personnel est super et fait tout son possible pour nous rendre le voyage agréable.

Charlotte Christen

Erreur facturée

Le 26 mars dernier, j’ai acheté à 18 h 05 précisément un billet sur le site internet pour le train de 8 h 45. La transaction terminée, j’ai imprimé mon billet et constaté qu’il était valable pour le… 26 mars! Avouez que c’est un peu fort de café que le système accepte de me vendre un billet pour un train parti 10 heures plus tôt, et cela sans aucun message d’erreur. Je me suis donc rendue à la gare de Lausanne, le 27 mars, pour faire valider ce billet malgré mon «erreur». «Impossible, le système ne le permet pas», m’a-t-on répondu et j’ai dû acheter un nouveau billet.

Françoise Roch

Fibre écologique sanctionnée

Fidèle cliente des CFF, je possède un abonnement général (AG). Je viens de changer d’emploi et souhaite prendre mon vélo dans le train pour faire le dernier trajet à bicyclette. J’ai pensé qu’un AG pour mon deux-roues serait suffisant. Or, il n’en est rien. Je dois payer chaque jour 5 fr. supplémentaires pour lui réserver une place, soit 110 fr. de plus par mois dans mon cas.

Ma fibre écologique plaide pour l’utilisation des transports publics, mais, dans ce cas, j’hésite fortement à voyager en train.

M. Ackermann

Prestations téléphoniques surtaxées

Je me suis connectée au site internet des CFF pour réserver quatre billets aller-retour Lausanne-Paris pour quatre personnes voyageant ensemble. Ne parvenant à sélectionner les quatre sièges centraux, j’ai décidé de faire cette réservation par téléphone. Je savais qu’il m’en coûterait 1.19 fr./minute, mais j’ai pensé que cela serait moins cher que de me rendre au guichet, à la gare.

Erreur! J’ai certes pu obtenir les places souhaitées, mais j’ai dû payer, en plus, 20 fr. de frais de dossier et 5 fr. de frais d’envoi pour les billets (qui ne sont pas venus en recommandé). Je ne comprends pas que le service par téléphone soit aussi largement majoré par rapport au guichet où l’employé doit aussi être payé. Je pense en avoir eu facilement pour 15 minutes de téléphone (15 x 1.19 = 17.85 fr.), ce qui, au total, me fait un supplément de plus de 40 fr., soit environ 5% du prix effectif de mes billets.

Florence Künzle

LA POSTE

Dérives postales

Je vous félicite de votre initiative «Pro Service Public» et tiens à signaler deux dérives particulièrement agaçantes constatées à La Poste.

  1. Les enveloppes destinées au renvoi des ordres de paiement mises à disposition par La Poste sont considérées comme envoi commercial-réponse acheminé au tarif du courrier B. Cela vaut au client un avis de débit retardé de 4 ou 5 jours. Pour un débit plus rapide, il faut utiliser une enveloppe ordinaire et l’affranchir soi-même en courrier A.
  2. L’office de poste proche de chez moi vient de rénover ses locaux. A cette occasion, la boîte aux lettres a été installée à l’intérieur et reste indisponible aux heures de fermeture. Comme les boîtes aux lettres des environs ont disparu et qu’il n’y a plus qu’une levée de boîtes par jour, l’acheminement d’une simple lettre devient problématique.

Pierre Blanc

Facteurs sous pression

J’ai commandé par téléphone les médicaments prescrits par mon médecin à une entreprise basée en Suisse alémanique, qui fait ses envois en courrier A. Quelle n’a pas été ma colère lorsque, 48 heures après ma commande, j’ai trouvé par hasard une fiche jaune collée à l’extérieur de la porte d’entrée de mon immeuble sur laquelle il était écrit que je devais me rendre au guichet le lendemain pour récupérer mon colis. De surcroît, ce jour-là, il avait en permanence trois personnes à la maison.

Jochen Koetter

Procurations: la fin de la gratuité

Je viens de recevoir un courrier de La Poste concernant les frais pour une procuration me permettant de retirer les envois postaux de mon concubin. Je suis outrée et scandalisée par les 24 fr. facturés chaque année pour un service qui était gratuit jusqu’à présent. Comment peut-on justifier un tel montant?

Nom connu de la rédaction

Je viens de recevoir un avis de La Poste qui précise que, désormais, pour une case postale avec procuration (pour une ou plusieurs personnes), il faut payer 24 fr. par année. La Poste réalise à peu près 1 milliard de bénéfices et se permet de ponctionner auprès de ses utilisateurs des sommes pour des services qui ne lui donnent aucun travail supplémentaire.

Patrick Grandchamp

Bonus web:d'autres témoignages sont à découvrir sur le site www.proservicepublic.ch