Restez un consommateur averti et profitez de nos avantages abonnés
Pourquoi pas
Non merci
Panier
x
Le panier est vide

Gifle cinglante pour les consommateurs

L’Union européenne vient de trouver un accord pour baisser, une fois encore, le prix des appels mobiles depuis l’étranger. Ainsi, dès le 1er juillet, la minute va passer de 11 à 9 ct. d’euro, puis carrément à 6 ct. en 2014!

Il est donc plus que temps que les tarifs baissent en Suisse également!

Il n’en sera rien – du moins pas dans l’immédiat –, puisque, le jour de la décision européenne, le Conseil fédéral a rendu son rapport dans lequel il explique qu’il est impossible de faire de même en Suisse, où les tarifs sont pourtant exorbitants et où les opérateurs font des bénéfices records (lire notre dossier consacré au roaming).

Ce texte est une gifle cinglante pour les consommateurs suisses, mais aussi pour les 181 parlementaires qui, le 20 septembre dernier, avaient pourtant donné un signal clair aux sept Sages, leur demandant d’imposer aux opérateurs suisses les plafonds tarifaires en vigueur dans l’UE ou, du moins, de s’en approcher.

Il ne reste donc plus qu’à espérer que le Conseil des Etats soutiendra la Chambre du peuple, vraisemblablement cet automne, afin de faire plier le Conseil fédéral, visiblement trop impliqué dans ce dossier. En sa qualité d’actionnaire majoritaire de Swisscom, la Confédération semble en effet avoir de la peine à exiger une baisse des tarifs…

Une raison de plus pour signer – et faire signer – l’initiative fédérale «Pro Service Public», lancée le 7 mars dernier (lire pages 10-11), visant à garantir la qualité des prestations, mais aussi la maîtrise des tarifs pratiqués par les entreprises qui assurent un service public.

Zeynep Ersan Berdoz