Restez un consommateur averti et profitez de nos avantages abonnés
Pourquoi pas
Non merci
Panier
x
Le panier est vide

Comment déclarer ses impôts

Avant-propos

Comme vous qui ouvrez ce livre, c’est un contribuable qui l’a écrit. Ce contribuable n’est cependant pas un fiscaliste: il a donc dû, d’abord, comprendre la matière fiscale, en l’occurrence comment remplir sa déclaration d’impôt. Comme vous. C’est-à-dire, comme un contribuable lambda, salarié ou petit indépendant.

Son expérience pratique est longue: il paie des impôts depuis plus de quarante ans. Et, chaque année, il découvre des nouveautés, des petits riens auxquels il n’avait jamais fait attention, mais qui lui permettent de mieux exercer son devoir fiscal.

Comme vous, il a sué sur ses déclarations, s’est interrogé sur le sens de certaines explications. Il a dû rassembler toute la documentation répartie dans de nombreux classeurs fédéraux. Et, parfois même, replonger dans ses papiers qui n’étaient pas classés pour trouver le justificatif qui manquait.

Il a d’abord utilisé une batterie de crayons à papier, puis découvert les avantages d’internet et des logiciels de taxation. Il souffrait mille morts avant de remplir sa déclaration; aujourd’hui, avec un peu d’organisation, il compte à peine les soirées qu’il y consacre sur les doigts d’une main. Ce qu’il considère comme raisonnable.

Dans les pages qui suivent, vous découvrirez donc comment on peut remplir sa déclaration en omettant le moins possible de déductions. Voire même sans en rater une seule. En fait, ce n’est pas trop difficile. Au fil des ans, on remarque qu’il y en a de moins en moins… Il va de soi qu’il ne s’agit pas de contourner la loi: payer moins d’impôts en profitant de toutes les déductions autorisées ne signifie pas ne pas payer d’impôts. Mais, simplement, payer ce qu’il faut. Cela vaut le coup, car trop de personnes ignorent ces possibilités, parce qu’elles trouvent trop rébarbatif de lire les instructions avant de remplir leurs déclarations ou qu’elles le font à la der... Saviez-vous, par exemple, qu’un sondage a révélé, il y a quelques années, que six Genevois sur dix confiaient leur déclaration à une fiduciaire?

C’est pourquoi le parti pris choisi dans cet ouvrage est celui de la déclaration d’impôt.
Certes, elle n’est pas identique dans chaque canton. Mais le cheminement méthodique est toujours le même. C’est ce dernier qui a été choisi: ce livre progresse au rythme des déductions à ne pas oublier.

Afin que vous y retrouviez votre latin, et pour chaque canton, nous nous sommes basés sur les modèles des déclarations 2016 sur les revenus acquis en 2015. Tous les autres documents consultés ainsi que les sources bibliographiques font aussi référence à cette année. Pour nous guider dans ce dédale, nous avons également fait appel aux spécialistes des administrations fiscales cantonales que nous tenons, ici, à remercier chaleureusement de leur collaboration.