Restez un consommateur averti et profitez de nos avantages abonnés
Pourquoi pas
Non merci
Panier
x
Le panier est vide

Revendre ses cadeaux de Noël

A l’approche des Fêtes, vous appréhendez que le paquet du Père Noël – ou de votre belle-mère – ne vous plaise pas? Pas de panique, vous pourrez toujours le revendre, par exemple sur le web.

Il faudra sans doute feindre et sourire, de ce sourire souvent maladroit dont on redoute qu’il soit démasqué par la personne qui vous a offert un cadeau. Aujourd’hui, revendre un objet reçu n’est plus tabou: une étude française TNS / Sofres, réalisée à la mi-décembre l’an passé pour eBay, indique que 71% des personnes interrogées étaient «à l’aise» avec l’idée de revendre des cadeaux de Noël. Quelque 33% des sondés avaient même la ferme intention de passer à l’acte. Si vous pensez en faire de même, plusieurs sites permettent de vendre en ligne les objets reçus.

Sélection de quelques bonnes adresses (voir ci-dessous):


Des sites suisses de petites annonces

Ils sont nombreux et simples à utiliser. Parmi eux: www.petitesannonces.ch, www.anibis.ch ou www.annonz.ch

    Avantages

    • Totalement gratuit. La publication d’une annonce ne coûte rien, sauf si vous choisissez des options particulières, comme la mise en évidence de l’annonce en haut de page. Le site ne prend pas non plus de commission sur les ventes.
    • Très simple à utiliser et anonyme. Pour poster une annonce, il suffit de créer un compte, puis d’insérer l’annonce (avec ou sans photo). La création d’un compte est très rapide et nécessite uniquement une adresse mail valide. Les noms et l’adresse fournis ne sont pas authentifiés.
    • Les acheteurs résident dans leur immense majorité en Suisse, ce qui facilite grandement les transactions.
  • Inconvénients

    • La fréquentation est limitée essentiellement à la Suisse.
    • Il est impossible de payer directement en ligne avec un système de type PayPal.

Ricardo, le site d’enchères basé en Suisse

Né il y a tout juste dix ans, Ricardo.ch compte désormais 1,4 million d’utilisateurs actifs et totalise 530 000 enchères quotidiennes.

  • Avantages

    • Bonne fréquentation.
    • Possibilité de vendre son objet à prix aux enchères, mais aussi à prix fixe.
    • Comprend une rubrique de petites annonces, qui n’est toutefois pas gratuite (1 fr. de frais de publication, sauf immobilier et offres d’emploi: 5 fr.).
  • Inconvénients

    • Chaque vente est grevée de frais de publication et de frais de clôture en cas de vente. Par exemple, pour un prix de départ, ou d’achat direct, compris entre 40 fr. et 99.99 fr., les frais de publication sont de 40 ct. et ceux de clôture se montent à 5% du prix.
    • Il est nécessaire de fournir sa véritable identité pour ouvrir, gratuitement, un compte. Cette exigence est néanmoins un avantage en cas de problèmes avec des vendeurs ou des acheteurs indélicats, car le site peut les identifier.

eBay, de loin le plus connu

Tout simplement le site d’enchère numéro un au niveau mondial.

  • Avantages

    • Le nombre d’acheteurs potentiels est colossal. eBay compte près de 280 millions d’utilisateurs inscrits.
    • Système de paiement direct très simple (PayPal).
    • Comprend une rubrique «petites annonces» 100% gratuites, utilisable sans être inscrit à eBay; en revanche il n’est pas possible de régler les ventes des objets mis dans cette catégorie via PayPal.
  • Inconvénients

    • eBay.ch n’existe qu’en allemand, mais on peut sans autre vendre sur les sites des autres pays, par exemple sur eBay.fr (France) ou eBay.com (USA/monde).
    • Vendre n’est pas gratuit. Les frais varient selon le type d’annonce – enchères, achat immédiat – ainsi que le prix vendu. Sur eBay.fr par exemple, les frais de base pour les enchères vont de 35 ct. à 1 ? (soit de 52 ct. à 1.50 fr.). La commission sur le prix final n’est demandée que si l’objet a été vendu. Elle est de 7% si ce dernier a été monnayé entre 0.01 ? et 300 ? (jusqu’à 450 fr.). Au-delà, elle est de 21 ? (31.50 fr.).

Sébastien Sautebin