Restez un consommateur averti et profitez de nos avantages abonnés
Pourquoi pas
Non merci
Panier
x
Le panier est vide

Pourquoi changer de caisse

Grâce à notre comparateur 100% indépendant, vous pouvez comparer valablement les primes de l’assurance maladie de base. Voici nos conseils pour vous accompagner dans vos démarches.

Votre caisse maladie vous communiquera dans les prochains jours le montant exact que vous devrez débourser l’année prochaine pour l’assurance maladie de base. Entre- temps, rendez-vous sur notre comparateur neutre, fruit de la collaboration des défenseurs des consommateurs, afin de découvrir le potentiel annuel d’économies que vous pouvez réaliser.

Prestations identiques

Tout d’abord, nous vous rappelons que les prestations des caisses maladie sont strictement identiques entre elles puisque celles-ci sont ancrées dans la Loi fédérale sur l’assurance maladie (LAMal). Mais attention: à prestations égales, primes variables! C’est pour cela qu’il vaut nettement la peine de comparer les primes des différentes caisses.

Avant d’effectuer cette comparaison, nous vous recommandons de répondre aux questions suivantes:

  1. Suis-je prêt à modifier le montant de ma franchise? Choisir une franchise à option, c’est obtenir une réduction sur les primes annuelles. Mais c’est aussi la garantie de devoir débourser cette somme en cas de problème de santé durant l’année. Et si ces frais sont importants, cela se soldera par un surplus à payer.
  2. Suis-je prêt à opter pour un modèle économique, ou à en changer? Les assurés qui acceptent de restreindre certaines prestations (sauf cas d’urgence) obtiennent des rabais de prime. L’assurance maladie de base prévoit ainsi les modèles: médecin de famille, conseils téléphoniques, HMO (collectif médical), bonus. Les caisses avaient jusque-là tendance à être assez souples en cas d’«oubli» des conditions liées à ces différents modèles. Elles sont aujourd’hui plus restrictives.
  3. Suis-je prêt à opter pour le système du tiers garant? En principe, l’assuré paie les soins, qu’il se fait ensuite rembourser par sa caisse maladie. Contre un rabais de primes, certaines caisses appliquent cette règle du tiers garant également pour le paiement des médicaments. Il faut alors les payer de sa poche avant de se faire rembourser.
  4. Suis-je satisfait des services de ma caisse maladie actuelle? Tout changement de caisse implique de nouvelles habitudes. A chacun de décider le prix qu’il est prêt à payer pour les conserver.

Une fois que vous aurez choisi le modèle qui vous correspond le mieux, veillez à ne comparer que les primes des modèles d’assurance similaires. Si, par exemple, le modèle conseils téléphoniques vous rebute, ne tenez pas compte des primes – même meilleur marché – qu’il vous offrirait. Et si vous ne souhaitez pas du tout de modèle économique: décochez cette option lorsque vous entrez vos données dans notre comparateur.

Crainte des assurés

Si les assurés hésitent à changer de caisse maladie, c’est le plus souvent à cause de la crainte d’une surcharge administrative. L’argument n’est pas erroné: séparer son assurance de base d’une éventuelle complémentaire implique qu’il faut adresser les factures à deux assurances et argumenter lorsqu’elles se renvoient la balle. Certes, ces situations se produisent, mais elles ne sont pas la règle. Dès lors, à chacun de décider du prix qu’il est prêt à payer pour conserver certaines habitudes (voir question 4).

Plusieurs lecteurs nous demandent s’il est risqué de changer de caisse en cas de traitement médical en cours? La réponse est: oui et non. Si le traitement figure dans le catalogue des prestations de la LAMal, il n’y a absolument aucun risque à changer d’assureur. Par contre, un traitement qui avait dû être soumis à l’approbation de la caisse risque bien de l’être également au nouvel assureur. En principe, le médecin traitant devrait être prêt à soutenir son patient en cas de contestation du nouvel assureur, mais il est plus prudent d’en discuter avec le praticien afin d’éviter toute mauvaise surprise.

Pour terminer, sachez que les caisses maladie sont légalement tenues d’assurer toute personne qui en fait la demande. Mais, en cas de changement de caisse, il est primordial que votre courrier de résiliation parvienne à votre caisse actuelle avant le lundi (!) 30 novem-bre (par courrier recommandé). N’attendez donc pas une confirmation d’acceptation avant de résilier votre ancienne police. Sinon, vous risquez de ne pas pouvoir migrer vers la caisse de votre choix.

Zeynep Ersan Berdoz