« retour à la liste des quiz

Quiz

Temps d’essai pas élastique

«J’ai commencé un nouvel emploi avec un temps d’essai de trois mois, qui arrive au bout sans que j’aie manqué un seul jour. Mon patron n’est pas trop sûr de vouloir me garder et veut prolonger cette période d’un mois supplémentaire. Peut-il le faire?»

Perdu! votre réponse est fausse
Oui. Si l’employeur n’est pas certain des qualités de son employé, il peut prolonger le temps d’essai.
Bravo! votre réponse est juste
Non, la durée maximale fixée par la loi est de trois mois pour le temps d’essai.

85% des lecteurs ont trouvé la bonne réponse.

Il existe deux exceptions à cette règle: la première concerne le contrat d’apprentissage, dans lequel la période d’essai peut, moyennant approbation des autorités cantonales, être prolongée jusqu’à six mois. L’autre cas particulier est celui de l’incapacité de travail du collaborateur en début d’emploi, qui prolonge d’autant le temps d’essai. Par exemple, si vous aviez été malade une semaine durant vos premiers trois mois, le temps d’essai total serait alors de trois mois et une semaine.

En dehors de ces deux exceptions, il n’y a pas de possibilité de dépasser les trois mois légaux. Votre employeur ne peut donc pas, à sa guise, jouer les prolongations.

Barbara Venditti