Restez un consommateur averti et profitez de nos avantages abonnés
Pourquoi pas
Non merci
Panier
x
Le panier est vide

11 jus d'orange: jus d’orange: pire que du coca

On compte presque l’équivalent de 20 morceaux de sucre par litre de jus d’orange! La boisson vitaminée est donc aussi celle qui attaque le plus les dents, notamment des enfants en bas âge.

Les mamans consciencieuses donnent du jus d’orange plein de vitamine C à leurs enfants. Or, c’est précisément aux plus jeunes que cette boisson fruitée peut faire le plus de tort. Comme il contient en moyenne 90 g. de sucre par litre, le jus d’orange est en effet l’un des principaux responsables des caries des buveurs de biberon.
«C’est surtout le fait de sucer la tétine qui est mauvais», remarque Hubertus Van Waes, spécialiste des problèmes de dents des enfants au Centre d’odonto-stomatologie de Zurich. Le risque concerne avant tout les petits qui boivent encore un biberon de jus d’orange le soir, juste avant de se laver les dents: l’acidité du jus déminéralise l’émail et donc le fragilise. Le brossage peut donc rayer, voire creuser les dents. De plus, l’acidité reste longtemps active dans la cavité buccale. Le mélange acidité-sucre a ainsi toute la nuit pour accomplir son œuvre dévastatrice. D’où le conseil suivant: se laver les dents au moins 30 minutes après avoir bu du jus d’orange et procéder à un rinçage fluoré.
Le jus d’orange peut donc être plus nuisible pour les dents jeunes que le coca, pourtant encore plus sucré (env. 105 g/l). Mais «si l’on compare la valeur nutritive des deux boissons, explique Andrea Dittrich, de l’Institut allemand pour la recherche en nutrition, le jus d’orange est bien meilleur, car il contient aussi de précieuses substances dont, notamment, de la vitamine C, des minéraux et des oligo-éléments». Alors que le coca ne contient presque que des calories.

Sucre naturel
Pour repérer les jus d’orange les plus sucrés, mais également les plus vitaminés, Bon à Savoir a fait analyser onze jus par la Société allemande de recherche alimentaire, à Berlin. Celle-ci a également mesuré leur teneur en pesticides et leur
degré de dilution. (voir tableau)

  • Sucre: le sucre est naturellement présent dans le jus d’orange, et le laboratoire n’a trouvé aucune trace d’addition de sucre par les fabricants. Pourtant, la loi suisse autorise les fabricants à ajouter 15 g/l au plus pour corriger un éventuel manque naturel. Ces derniers peuvent encore ajouter jusqu’à 100 g/l de sucre pour obtenir un goût plus sucré, mais doivent alors le mentionner dans la dénomination du produit, par exemple «jus d’orange sucré», ou du moins indiquer l’addition de sucre sur l’étiquette.

Les jus testés affichent des teneurs en sucre variant entre 82,2, pour le moins sucré – le jus Fancy de Jumbo – et 92,9 mg/l pour le plus doux ––– le Sun Queen Gold de Migros.

  • Dilution/densité: le concentré de jus d’orange prend moins de place lors du transport, et revient donc moins cher. C’est pourquoi les producteurs (notamment le Brésil, Israël et la Floride) extraient environ 80% de l’eau du jus par divers procédés. Cela en veillant à altérer le moins possible les substances du liquide et sans éliminer les arômes. Après le transport, on rajoute à nouveau l’eau. On pourrait alors imaginer que certains ajoutent plus de liquide que nécessaire...

Eh bien non! Aucun des jus testés ne présente une densité inférieure à la valeur de référence reconnue par tous les producteurs. Toutefois, quatre produits – Fancy, Billi, Mattinella et Bonny – ont été dilués au plus près de la densité minimale tolérée de 1,045. Quant au Mondial Supérieur, c’est le seul des jus testés qui n’est pas fabriqué à base de concentré, d’où sa densité plus élevée que les autres.
A noter que, con-trairement à ce que laisse croire son appellation divine, le «nectar» d’orange - et de tout autre fruit- est beaucoup plus dilué que le jus!

Très vitaminés

  • Vitamine C: c’est surtout du côté de la vitamine C (lire l’encadré) que les jus d’orange testés affichent les résultats les plus honorables. La nouvelle ordonnance sur les denrées alimentaires fixe une quantité minimale de 60 milligrammes (besoin journalier en vitamine C) pour 3 décilitres. Pour un litre, ce minimum est donc de 200 mg/l. Or, tous les jus testés en contiennent bien davantage, et certains même plus du double. Une exception:
    • Del Monte (266 mg/l), qui compense cependant ce chiffre plutôt bas par rapport à ses concurrents avec 96 mg/l d’acide déhydroascorbique. Ce dernier est une transformation de la vitamine C, qui se fait notamment en cas d’exposition à la lumière ou à la chaleur (par exemple, lorsque les conditions d’entreposage ne sont pas optimales), mais qui garde tous les avantages du produit de base.
  • Pesticides: résultat réjouissant aussi en ce qui concerne la recherche de pesticides. Le laboratoire n’a trouvé aucune trace de ces substances, ni d’agents conservateurs servant à traiter les écorces des agrumes (cf. BàS 1/98). Preuve que les fruits utilisés ont été bien lavés.

Conclusion: le jus d’orange est une boisson saine, mais qui peut abîmer les dents, surtout celles des enfants en bas âge. Selon ses goûts et ses priorités, le consommateur a le choix entre des produits plus ou moins chers, sucrés, dilués et vitaminés. Enfin, le meilleur jus d’orange reste incontestablement celui qu’on presse soi-même pour le consommer frais.

Voir les résultats
Lire l'article