Restez un consommateur averti et profitez de nos avantages abonnés
Pourquoi pas
Non merci
Panier
x
Le panier est vide

Vide juridique sur les dégâts d’une bougie

Quand cette lectrice de Coppet s’est souvenue qu’elle avait laissé une bougie allumée à la cuisine, le mal était fait. La cire était consumée et le plan de travail de bois stratifié… constellé de vilaines taches noires. La Vaudoise a aussitôt déclaré le sinistre à son assurance ménage, sans succès: la compagnie a répondu que les équipements de cuisine font partie intégrante du bâtiment et non du mobilier. La Coppétane s’est alors tournée vers l’ECA (Etablissement cantonal d’assurance), sans davantage de résultat. «Les dommages causés par roussissement ou brûlures ne sont pas assurés», explique Claudia Dormeier Freire, chargée de communication pour l’ECA. En bref, la mésaventure n’est couverte par aucune police! A titre gracieux, l’ECA a toutefois versé 1000 fr. sur quelque 2500 fr. nécessaires à la réparation.

chr