Restez un consommateur averti et profitez de nos avantages abonnés
Pourquoi pas
Non merci
Panier
x
Le panier est vide

Quand le toubib ne répond plus

«Notre médecin de famille a été malade plusieurs mois. Son répondeur nous renvoyait au médecin de garde ou aux urgences de l’hôpital, sans préciser la date de son retour: n’est-ce pas dangereux?» s’interroge cette lectrice neuchâteloise qui souffre de diabète et avait, entre autres, besoin d’ordonnances. En Suisse, les médecins ne sont pas tenus de trouver un remplaçant, mais doivent, selon les cantons, organiser le suivi. «En cas d’absence de courte durée (grippe), le secrétariat informera la patientèle de l’annulation du rendez-vous et renverra aux services d’urgence et au médecin de garde», explique la Fédération des médecins suisses (FMH). Cela vaut aussi lors d’une absence prolongée avec, en plus, le devoir d’en aviser les services cantonaux (à partir de 4 semaines dans le canton de Neuchâtel). A noter que les dossiers doivent toujours rester accessibles. Si le secrétariat du cabinet est fermé, il faut indiquer comment on peut les obtenir (numéro de téléphone, adresse, e-mail).

chr