Restez un consommateur averti et profitez de nos avantages abonnés
Pourquoi pas
Non merci
Panier
x
Le panier est vide

Petit bijou, grosse infection

Un bijou qui disparaît sous un œdème douloureux, ce n’est pas du plus bel effet: les risques d’un piercing dans le cartilage de l’oreille ne doivent pas être sous-estimés. Suivant à la lettre les instructions de la boutique Claire’s, ce lecteur fribourgeois a appliqué la solution à base d’eau de Javel reçue. En vain: une semaine plus tard, le haut de l’oreille était infecté et il a dû acheter un désinfectant en pharmacie pour stopper l’évolution. Le service de presse affirme avoir mis au point, en toute légalité, un protocole efficace pour la pose de piercings et ne remet en cause, ni l’efficacité de sa lotion, validée par des experts externes, ni le pistolet utilisé pour placer la cartouche stérile. Le jeune homme a été remboursé. Sur le plan légal, les directives pour un piercing sont les mêmes que pour un tatouage: les instruments utilisés doivent être stériles. Il doit être fait dans un local propre, idéalement équipé d’un lavabo, ce qui n’était pas le cas ici. La Revue médicale suisse relève de son côté que les complications sont plus fréquentes dans le cartilage de l’oreille, peu vascularisé, que dans le lobe. Elles augmentent aussi si on utilise un pistolet plutôt qu’une aiguille, parce que la pression provoque des lésions aux tissus.

chr