Restez un consommateur averti et profitez de nos avantages abonnés
Pourquoi pas
Non merci
Panier
x
Le panier est vide

Drôle de pourcent culturel postal

A l’heure où La Poste place ses filiales en mode régime au détriment du service public, elle se dote d’un service spécialisé Beaux-Arts. Il faut savoir que le géant jaune, comme d’autres entreprises publiques et privées, soutient l’art suisse, et ce, depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. Sa collection comporte plus de 500 objets, dont une centaine d’œuvres intégrées aux bâtiments. La Poste a décidé, l’an dernier, d’en professionnaliser la gestion et d’en faciliter l’accès au public. Son budget d’achat et d’entretien était de 150 000 fr. jusqu’en 2019. Avec la nouvelle orientation, il va «légèrement augmenter», dit La Poste, sans dévoiler l’enveloppe totale incluant les coûts du poste de conservateur nouvellement créé. Détail piquant: dans un article posté sur son site internet, elle confie n’avoir «consacré que peu d’attention à sa collection» après la dissolution des PTT en 1997, car «des thèmes urgents étaient à l’ordre du jour». Les clients apprécieront. sp